La Porte du Hainaut : Amandinois, Denaisis et Ostrevant >

Les musées d'Histoire Locale et de la résistance

Version mobile
Néerlandais

Les musées d'Histoire Locale et de la résistance

Nous sommes devant le bâtiment qui abrite le musée d'histoire locale et le musée de la résistance

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant le bâtiment qui abrite le musée d'archéologie et d'histoire locale et le musée de la résistance et de la déportation en zone interdite. Placez-vous dos aux musées, face au parking.
Le temps remonte et s'arrête à la fin du premier siècle. Sous cette place existe une source qui, dit-on à l'époque, guérit les aveugles. Cette source porte le nom de Sainte Remfroye , patronne de Denain...
Sainte Romfroye est née et est morte à Denain en 805. Elle y fonda une abbaye dédiée à Sainte Marie qui accueillait des religieuses issues des grandes cours européennes.
On les appelait les Dames Chanoinesses !...
Regardez juste à gauche de l'église. Vous voyez le bâtiment blanc en pierre d' Avesne-le-Sec ?...
C'est le château du Parc Lebret et un souterrain le reliait à l'abbaye. Il date du 18e siècle. Emile Zola l'évoque dans son roman Germinal , et le nomme " la Poulaine ", ...
A votre droite, vous voyez l'Eglise Saint-Martin...
N'hésitez pas à pénétrer à l'intérieur. Des pierres tombales de l'ancienne abbaye sont encore visibles ...
PDH2_62_03_X_XX
Le 24 juillet 1712, le Maréchal Duc de Villars remporte la victoire de Denain. Le Duc se souvient de cet épisode qui rendra la région à la France !...
J'avais presque soixante ans lorsque je suis rentré dans l'Histoire. La France était alors en pleine guerre de Succession d'Espagne. Elle était épuisée par ce conflit interminable. Le roi Louis 14 m'appela en catastrophe, et je parvins tout juste à sauver l'Alsace. Retranché avec mes troupes dans les Flandres, je fis semblant de m'incliner devant le Duc de Marlbrough qui dirigeait l'armée adverse. Mais juste avant d'ordonner la retraite, j'ai donné la charge... Non préparés à une telle audace, 10.000 hommes du camp ennemi sont morts sur le terrain, et ce fut la victoire. Je fus blessé grièvement au genou, ce qui me valut de séjourner au château de Versailles où Louis 14 me fit pair de France... ..
Tournez-vous vers le bâtiment qui abrite les musées d'histoire locale et de la résistance, et s'il est ouvert avancez au centre de sa cour ...
Sur votre droite dans la cour du musée...
Vous pouvez voir un pilori. Il appartenait aux Dames chanoinesses dont les échevins avaient des pouvoirs de justice...
Toujours à droite, vous voyez les deux colonnes exposées devant la façade du musée ?...
Elles encadraient l'entrée de l'ancienne abbaye de Sainte-Marie...
Sur votre gauche à présent...
La statue contemporaine représente le poète Jules Mousseron...
Et toujours à gauche, presque accolée à la façade du musée...
Cette roue tronquée s'appelle une " mollette ". Intégrée au chevalement des puits de mine, elle permettait la descente et la remontée des mineurs...
Le bâtiment du musée est construit en 1847. C'était l'ancienne mairie de Denain.
Le premier étage du musée retrace l'histoire de la ville et de la région...
Le rez-de-chaussée abrite le musée de la résistance en zone interdite Nord-Pas-de Calais...
Le musée, à l'initiative et avec les documents des résistants, expose des objets qui témoignent de la lutte clandestine contre l'occupant allemand.
Yvonne Abasse , Présidente du musée de Denain et ancienne déportée de la résistance, a fait des dons au musée. Elle se souvient de cette période tourmentée...
" Quand les Allemands ne sont pas contents, c'est le couvre-feu. Ça peut être 18 ou 20 heures. Et naturellement nous devons protéger particulièrement les garçons en évitant que ces garçons-là aillent dans les brasseries - particulièrement nos résistants oe éviter d'aller dans les brasseries, de sortir après le couvre-feu en cas d'arrestation parce qu'ils ont tous de faux papiers, des vraies fausses cartes d'identité qu'on obtient avec les complicités des mairies et des préfectures. Cela aussi est nécessaire pour voyager, car nous sommes tous recherchés et ces camarades-là vivent dans la clandestinité. Et parmi nous, nous allons avoir un très bon camaradeoe et il va sortir après le couvre-feu avec une vraie fausse carte d'identité et ce qu'il ne faut pas faire, un revolver dans la poche . Et malheureusement, il sera arrêté par la police française qui va le torturer pendant cinq jours. C'est le 24 avril 1942. Il va être torturé, et il ne va pas supporter la torture et va dénoncer des noms , et malheureusement aussi le mien... "
Le mémorial de Denain dédié à la Résistance reprend une strophe du chant des partisans
Ami si tu tombes un ami sort de l'ombre à ta place... Les paroles en sont de Joseph Kessel et de Maurice Druon. La musique est signée Anna Marly.
Retour haut de page