La Porte du Hainaut : Amandinois, Denaisis et Ostrevant >

L'établissement thermal

Version mobile
Néerlandais

L'établissement thermal

A Saint Amand-Les-Eaux. Pas moins de sept sources alimentent la région Amandinoise.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
A Saint Amand-Les-Eaux . Pas moins de sept sources alimentent la région Amandinoise : les deux sources de la Fontaine Bouillon, la source de Vauban et de l'Evêque d'Arras.
Qui sont utilisées à des fins thermales !...
Et les eaux des sources du Clos de l'Abbaye, d'Amanda et de L'Orée du Bois.
Qui sont mises en bouteille, et que vous aurez sûrement le plaisir de boire pendant votre séjour !...
Au fait, savez-vous par quel autre mot on nomme une source naturelle ?... Un surgeon. Un bourgeon ? Non un surgeon. Ceux de Saint-Amand-les-Eaux portent des noms ravissants : Le Grand bouillon le Pavillon Ruiné ou la Fontaine Bouillon !...
Pour obtenir un débit d'eau plus important, on a remplacé les surgeons par des forages que l'on appelle " sources semi naturelles ".
Les légions romaines sont à l'origine de l'implantation des thermes de Saint-Amand . On y soignait alors les blessés, car la valeur curative des eaux était déjà reconnue. Les bienfaits magiques des eaux et de la boue sont très anciens. La légende du Baron de Saint-Amand nous le prouve.
( voix masculine) Il était une fois un vieillard, Godefroy le Caduc baron de Saint-Amand , qui rentrait dans son château nuitamment. Sur son cheval, il se lamentait : " Pourquoi suis-je veuf et si vieux alors que j'ai encore un coeur tout neuf ?... ". En traversant la forêt, il découvrit au pied d'un chêne vert, une jeune fille dont la gorge superbe veloutait sous la lune. Le vieillard descendit de cheval et à genoux supplia la beauté : " Je t'offre pour Amant Godefroy le Caduc, baron de Saint-Amand ! "La jeune fille effrayée s'enfuit tout comme le cheval du baron qui, habitué à ses facéties, rentra seul au château...
Tout seul dans la forêt, le baron tenta alors de se relever. En vain. Il était trop vieux et son corps refusait de bouger. Quelques gouttes se mirent soudain à tomber et bientôt la pluie diluvienne se transforma en un formidable déluge.
Au matin, alors que la région était recouverte de boue, on découvrit le corps du baron qui n'était pas mort du tout, mais au contraire, avait tellement rajeuni qu'il semblait avoir 20 ans ! Un mois plus tard, Godefroy épousait la Belle des bois et lui fit sept garçons !...
C'est depuis que les boues dites de Saint-Amand ont la propriété de rendre la santé, et même la jeunesse !
Imaginez. Nous sommes en1920. Les thermes de Saint-Amand-les-Eaux ouvrent à nouveau leur porte après avoir été détruits par la première guerre mondiale. L'établissement accueille alors des blessés. Deux curistes, une femme du monde et un soldat, ont pris l'habitude de converser chaque jour entre les soins.
Lui ( essouflé et malade) : S'il vous plaît... Reprenez-là ou vous en étiez hier...
Elle : Ou en étais-je ?... Ah oui. Vous savez qu'ici au Moyen Age, c'est une famille du nom d' Hornez qui a découvert sur son terrain une source bizarre qui avait l'odeur d'oeuf pourri !...
( il rit)
Elle : Je ne plaisante pas!... C'est vrai !... Cette famille s'aperçoit bien vite que sa source a le pouvoir de guérir. Sur ce, l'archiduc Léopold, gouverneur des Pays-Bas, vient ici et se remet en un clin d' oeil d'une colique néphrétique. Il demande alors à l'abbé Dubois faire le nécessaire pour exploiter la source. Et vous savez quoi ?... Eh bien, ce sont les ouvriers qui étaient dans la terre jusqu'à mi-corps qui découvrirent les bienfaits de la boue !... Mais je vais vous laisser à présent, il faut vous reposer...
Lui : Non...S'il vous plaît... Continuez...
Elle : Mais pas longtemps, d'accord ?... Le 18 eme sera l'âge d'or pour les thermes. Mais après la Révolution, on les oublie. C'est sous Napoléon qu'ils vont rouvrir, et Louis Bonaparte, le père de napoléon III, viendra ici se faire soigner d'une paralysie du bras gauche...
La première fois que je suis venue avec mon mari, c'était en 1903... Juste après l'ouverture du casino. Il paraît qu'avant les malades jouaient aux petits chevaux pour passer le temps !...
Le grand hôtel était magnifique. 200 chambres, vous vous rendez compte ?... Et tous les salons et les salles à manger étaient divinement arrangés. Hélas, cette maudite guerre a tout emporté ... Mais maintenant, je vous laisse. Nous nous verrons demain, d'accord ?...
Tournez-vous sur la gauche...
Face à vous, l'établissement thermal actuel...
Son architecture en forme de rotonde s'inspire de l'ancien bâtiment circulaire en bois de 1835.
Les sources thermales de Saint-Amand sont chaudes. Riches en soufre, en calcium et en magnésium, elles traitent - avec les boues amandinoises - les articulations douloureuses et les voies respiratoires. En plus des cures, la station propose aussi des formules détente.
Retournez-vous complètement. Face à vous le casino...
Les casinos oe dont les implantions ne sont possibles que sur un site classé hydro minéral - ont été créés au 19e siècle pour occuper les classes aisées qui venaient prendre les eaux. L'argent perdu sur le tapis vert était alors un impôt librement consenti... Le casino qui se dresse devant nous a été le tout premier casino acheté par Isidore Partouche en 1973, qui est aujourd'hui à la tête du premier groupe casinotier européen. Le casino a déménagé en 2004 pour se rapprocher du centre ville.
Faites vos jeux !...
Retour haut de page