Poitiers quartier Montierneuf >

Façade de l'église Saint-Jean-de-Montierneuf

Version mobile
Espagnol English Néerlandais Deutsch Italien

Façade de l'église Saint-Jean-de-Montierneuf

Cette façade sans grand relief cache un véritable trésor d'architecture qui a connu bien des péripéties.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant l'église Saint-Jean-de-Montierneuf. Prenez place sur l'un des bancs disposés devant l'église.
Cette façade sans grand relief cache un véritable trésor d'architecture qui a connu bien des péripéties.
ton du dialogue
- Oui, cette façade, vite reconstruite au 17ème siècle, cache une ancienne église abbatiale consacrée en grandes pompes en 1096, sous l'impulsion du comte du Poitou-duc d'Aquitaine Guy-Geoffroy Guillaume. Il voulait créer un mausolée pour lui et ses descendants.
- Sa tombe se trouve d'ailleurs à l'intérieur de l'église et elle a déjà été endommagée par deux effondrements de la nef !
- Ce qui est exceptionnel, ce sont les documents qu'on possède sur la fondation de l'édifice. Notamment la chronique du moine Martin. On sait qu'il a fallu 16 ans pour construire cette église
- La plus importante de Poitiers à cette époque !
- Alors, pour comprendre l'importance de l'église, il suffit de décortiquer son nom :
Elle appartenait tout simplement au 2ème monastère d'homme - ou " moutier " - de Poitiers, après Saint-Cyprien, qu'on appelait le moutier vieux. Ici, on bâtit donc le " moutier " neuf de Saint Jean, ce qui donne avec le temps Saint-Jean-de-Montierneuf !
- L'architecture intérieure du monument donne une belle idée de cette grandeur passée. Ses proportions sont parfaitement équilibrées, son choeur est très lumineux !
- Tout a été construit en pierre de taille, ce qu'on ne retrouve même pas à Notre Dame-la-Grande. Chaque pierre est taillée avec soin ! Il fallait du temps, beaucoup d'artisans et donc pas mal d'argent pour assumer un tel chantier.
- Oui, son commanditaire était en effet très riche mais malheureusement, toute la décoration et la statuaire de son époque ont été perdues.
- Et puis il faut dire qu'outre les effondrements de la nef et la perte de sa façade d'origine, cette ancienne abbatiale a aussi souffert : des guerres de religion avec le siège des protestants, de la Révolution, d'une transformation en caserne et d'une restauration un peu ..." radicale " au 19ème !
Bien. Nous vous invitons maintenant à découvrir une autre partie de cette église : le chevet. Longez l'édifice sur la gauche par le passage qui permet de le contourner. Placez-vous dans le parc, derrière l'église au niveau du chevet. Nous vous y attendons.
Merci de continuer votre visite. A bientôt
Retour haut de page