Pekin >

Cixi et la cité interdite

Version mobile

Cixi et la cité interdite

Le dragon est le symbole de l'empereur et le phénix celui de l'impératrice. Entre les mains de Cixi, l'empereur n'est qu'une marionnette. Cixi sera appelée la femme-dragon.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Visitons la cité interdite avec la dernière Impératrice, Cixi, qui s'écrit CIXI mais se prononce Tcheussi. C'est la grand-mère du dernier empereur POUYI immortalisé dans le film de Betolucci en 1987. Elle est encore appelée la femme-dragon, et est accusée d'être responsable de la chute de l'empire et de la dernière dynastie mandchous par son cynisme, sa cruauté et son immobilisme.
Tcheussi entre dans la cité interdite en 1867 comme concubine de 5e rang
Dans la chine ancienne il y avait 7 rangs de concubines ; notre guide
guide officielle de la cité interdite ; nous les donne depuis le rang le moins élevé jusqu'au statut d'impératrice
Elles habitent dans le palais des élégances accumulées ou des jeunes beautés, un des palais de l'ouest de la cité
Mais revenons à Cixi
Elle est née en 1853 et est morte en 1908, ce qui signifie qu'elle a vécu très longtemps puisqu'elle est morte à 64 ans. Elle entre dans la cité comme une concubine de faible rang mais elle a beaucoup de chance car elle donne un fils à l'empereur alors que toutes les autres concubines ne lui apportent que des filles. C'est ainsi qu'elle devient impératrice douairière. A la mort de l'empereur, le nouvel empereur n'est qu'un enfant et c'est ainsi que Cixi contrôle la chine pendant 48 ans.
Mais et l'impératrice qui a précédé Cixi, qu'est-elle devenue ?
Elle est tuée par Cixi qui lui offre des gâteaux empoissonnés. Cette femme très puissante est très vicieuse.
Poursuivons notre visite par le palais de la grande suprématie, où on comprend toute l'histoire
C'est la partie importante de cette visite. Cette femme contrôle la chine depuis ce palais. On peut voir 2 trônes devant un petit et derrière un grand. Entre les deux, un rideau de coton jaune. Le petit empereur s'assied sur le petit trône et Cixi derrière le rideau ; c'est ainsi qu'elle contrôle le pays pendant 48 ans.
Pourquoi l'appelle-t-on la femme dragon ?
Le dragon est le symbole de l'empereur et le phénix celui de l'impératrice. Mais entre les mains de Cixi, l'empereur n'est qu'une marionnette, c'est pour ça qu'on appelle Cixi the dragon-lady, la femme-dragon.
Enfin poursuivons notre visite par les palais de l'est où là aussi Cixi a laissé des souvenirs. A proximité de la porte de la vérité pure, on appréciera la poésie des noms des palais, se trouve un puits dans lequel Cixi fait jeter Zhenlei (perle) une des favorites de l'empereur, le neveu de Cixi, qui avait osé critiqué l'impératrice douairière, pour sa fuite devant les armées occidentales en 1900.
Notez que Cixi est soupçonné d'avoir empoisonné un autre empereur et a oeuvré pour mettre au pouvoir son neveu plutôt que son petit-fils, entre autres méfaits.
Enfin, la cité interdite comporte d'autres palais marqués par cette terrible femme. Vous pourrez y voir sa chambre à coucher ou sa salle à manger. Une petite anecdote pour terminer...
Cixi se faisait préparer 150 plats pour chaque repas pour n'en consommer que 2.
On retrouvera Cixi au palais d'été, autre lieu incontournable de Pékin.
Retour haut de page