Pays Perche : sur les routes tranquilles... >

Vichères

Version mobile
English

Vichères

Bien sûr, dans le Perche, avec les prairies, les haies et les forêts, le vert est une couleur dominante.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
PER2_06_01_X_XX
Nous sommes à Vichères face à l'église Notre Dame. Regardez autour de vous.
PER2_06_02_1_XX
A Thiron-Gardais, nous vous avons promis une explication sur les couleurs du Perche. Si vous voulez en savoir, appuyez sur la touche Etoile.
PER3_06_02_X_01
Bien sûr, dans le Perche, avec les prairies, les haies et les forêts, le vert est une couleur dominante. Mais regardez bien les maisons avec leur enduit. La couleur ocre revient souvent.
Alain Morin, journaliste, connaît bien ces couleurs :
" Les enduits ocres vont de l'ocre foncé à l'ocre doré. Des couleurs qui viennent du sable du Perche. Dans le Perche comme ailleurs, l'habitat utilisait des matériaux du pays. Ici principalement, le sable des collines. Ce n'était pas du sable de rivière. Et aujourd'hui, on revient à utiliser ce sable. Ah oui, on en trouve encore. C'est pour ça quand on se promène dans le Perche, on arrive à trouver dans les bois des espèces de trous qui sont aujourd'hui recouvert de végétation et des fois sur laquelle les gens se posent des questions. Ils se disent 'tiens comment d'un seul coup comment se fait il qu'il y ait une rupture de terrain aussi brusque. Ben c'est l'endroit ou on est venu chercher du sable à la force de la pioche, de la pelle et de la brouette. On allait chercher le sable au plus près de son habitation. On creusait là où on construisait. On avait pas loin à aller pour cherche le sable pour le lien entre les pierres et pour l'enduit. "
On dit même que le sable qui donne au Perche cette couleur ocre est le sable à lapin ! Là où on le trouve, les lapins font de magnifiques terriers. Et les hommes de si belles maisons...
PER2_06_03_X_XX
Et maintenant placez vous face à la porte murée de l'église.
J'entends d'ici votre question : pourquoi cette porte a-t-elle été condamnée ?
La réponse se trouve dans les légendes du Perche, des histoires qu'on se raconte ici de génération en génération. Laissez nous...
(Voix d'homme l'interrompant)
Hep !
Oui vous, devant la porte murée.
Vous vous trompez, l'entrée de l'église est par là, sous la grosse tour qui sert de clocher.
La petite entrée, c'était celle des seigneurs !
Et surtout celle de la dame de Bure...
(Voix de femme)
Ah si vous l'aviez vu cette châtelaine, fière et arrogante. Tout le village s'en plaignait.
Un jour, on la vit entrer dans l'église montée sur un âne. Quel scandale ! La dame assista à la messe sans descendre de sa monture...
(Voix d'homme)
Oh mais elle a bien été punie quand même...
(Voix de femme)
Mais laisse moi raconter...
Quelques temps après, la châtelaine mourût. Son corps se mit à gonfler, gonfler ...
Il enfla tellement qu'on du fabriquer un cercueil en forme de barrique. Tellement gros qu'on ne parvint pas à le faire entrer dans l'église. Une nuit passa et au petit matin ... devinez ce qui arriva ?
(Voix d'homme)
La châtelaine fut transformée en âne !
(Voix de femme)
Pas du tout. Les habitants découvrirent la porte de l'église entièrement murée. Ils en déduirent que Dieu ne voulait pas de la vilaine châtelaine chez lui. Depuis, on entre dans l'église par le porche.

PER2_06_04_X_XX
Et si nous demandions aux habitants du village ce qu'ils pensent des légendes ?
" - Je connais la légende de la femme de Bure.
Euh ... qui rentrait à cheval dans l'église. Quand elle est morte, elle avait tellement grossi que...
- Quand elle est morte, son corps s'est mis à enfler, si bien qu'elle n'a pas pu entrer dans l'église. Je ne suis pas sûr des précisions, je sais que le fait que la porte soit murée est dû à cette personne.
- Les gens connaissent les légendes ici ?
- Oh je pense que oui hein
- Est-ce que vous croyez aux légendes ?
- Ah ben pourquoi pas ?
- Non.
- Ah qu'elle soit entrée à dos d'âne, je veux bien. Mais qu'elle ait enflée comme ça... C'est un peu gros !
- Ouais c'est une légende, alors ceux qui veulent la croire, ils la croient. Mais moi non.
PER2_06_05_X_XX
Et à Vichères, il y a d'autres légendes.
Celle de saint Médard par exemple
(voix d'homme)
Ah celle là, c'est moi qui la raconte.
Je suis une vieille dame qui vient d'un autre siècle.
J'habitais Vichères quand j'ai perdu mon mari. Comment allais je faire pour la période des foins ? Personne ne voulait m'aider. Heureusement saint Médard m'est apparu. Et il s'est mis à faucher le champ. Puis ceux des autres. Les autres habitants se sont moqués de lui. Très vexé, il aurait décidé de faire pleuvoir pour punir les moqueurs
PER2_06_06_X_XX
D'où le dicton. " S'il pleut à la St Médard, il pleut 40 jours plus tard. "
On dit aussi : " S'il pleut à la St Médard, c'est du beau temps pour les canards
Ou encore " S'il pleut à la St Médard, le tiers des biens est au hasard... "
Et un dernier " S'il pleut à la St Médard... "
Ca va, je crois que nous avons compris.
Il n'y a plus qu'à vérifier. La St Médard, c'est chaque année le 8 juin.
Ce saint Médard ... a du jouer des tours à Vichères.
A quelques kilomètres d'ici, en montant sur la colline de Rougemont, le plus haut point du département d'Eure et Loir, vous trouverez une petite chapelle en pierre. Elle abrite la statue de saint Médard. Les paysans l'avaient amenée là bas pour être sûrs de ne pas trop contrarier le saint ... et donc le ciel.
Retour haut de page