Pays du Coquelicot >

Raincheval

Version mobile
English Néerlandais

Raincheval

Le Patrimoine Français est attaché au château de Raincheval qui est classé Monuments Historiques.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes à Raincheval, devant les grilles du château.
Il a été construit en 1719 par la famille Gorjon de Verville. L'emplacement n'avait pas été choisi par hasard : à cet endroit, un document du 15ème siècle montre qu'il y avait un autre château avec un pont levis.
La longue façade du bâtiment actuel a été bâtie en pierre blanche. Mais regardez attentivement...
Vous voyez les pilastres incrustés avec au dessus à chaque fois un petit fronton ? Côté jardin, à l'arrière, avec les deux aîles dans les mêmes proportions que la travée centrale, le château ressemble étrangement à un hôtel particulier tel qu'on en trouve à Amiens.
Cette propriété a donc été réalisée selon la mode du début du 18ème siècle. Avec parfois des choix étonnants :
" Comment ont-ils eu l'idée de faire construire ce château. "
Patrick de Thieulloy, l'actuel propriétaire
" En plus c'est sur une pente, c'est très compliqué. On voit la ferme ici, elle est très belle et construite aussi sur une pente. Il fallait relever complètement. Ici, il a fallu terrasser, le jardin était beaucoup plus bas. On se demande un peu pourquoi ils ont construit ici à un endroit aussi compliqué. Ils aimaient la difficulté ! "
Mais en 1820, les Gorjon de Verville ont préféré vendre cette propriété à une autre famille. Celle de Faton de Favernay. Peut-être que la vie de château n'est pas toujours aussi idyllique qu'on peut l'imaginer de l'extérieur.
La famille qui vit de l'autre côté de ces grilles nous parle de la vie de château... l'envers du décor....
" D'abord, les fenêtres, c'est des courants d'air partout. En général, les toitures ont été refaites avec retard. Et puis tous les week end, c'est tondre, réparer.
Si, de temps en temps, aller s'asseoir derrière au soleil, quand on en a marre de travailler. Sinon, la vie de château, ça n'existe pas.
C'est uniquement par l'espace qu'on a, que c'est une vie très différente des petites maisons ou tout le monde est collé l'un contre l'autre.
On a quand même quelque chose qui inciterait à la jalousie de l'extérieur mais pas de l'intérieur "
Comme de nombreux châteaux, celui-ci se transmet de génération en génération. Et à chaque fois, il faut relever le défi.
" Il faut avoir une éducation souple, assez bohême.
Isabelle de Thieulloy, la propriétaire du château.
" On est habitué à vivre dans le froid. On est habitué à ce que ce ne soit pas nickel. Dans les pièces, c'est le bazar. Et puis on doit savoir tout faire ! Vous savez, ici, c'est merveilleux, c'est beau mais il y a des choix à faire. On ne peut pas partir en voyage.
Le matin, on se lève très tôt. Parce que d'abord, on doit aller tondre, on va réparer les murs, on doit s'occuper du potager, euh ... l'entretien de la maison. Les carreaux ! On n'a jamais compté le nombre de fenêtre ! Parce que j'aurais été démoralisée !
On pense à notre propriété, qu'on aime parce qu'on l'a eu des ancêtres. On est attachés. "
Le Patrimoine Français est également attaché à ce château qui est classé Monuments Historiques.
Rendons-nous maintenant à Toutencourt, sur un terrain de jeu très particulier, celui du ballon au poing.
Merci de continuer votre visite, A bientôt !
Retour haut de page