Pays du Coquelicot >

Albert - La Basilique

Version mobile
English Néerlandais

Albert - La Basilique

Si cette basilique s'appelle Notre Dame de Brebières, c'est à cause d'une légende...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes devant Notre Dame de Brebières, la basilique d'Albert.
Placez-vous un peu en recul pour voir aussi à gauche la gare et à droite l'Hôtel de Ville.
Si cette basilique s'appelle Notre Dame de Brebières, c'est à cause d'une légende :
bêlement de mouton
voix de conteuse : Au 11ème siècle, un berger gardait ses brebis à 1 kilomètre et demi d'ici. Une des bêtes s'était éloignée et refusait de revenir. Sous l'herbe qu'elle broutait, l'homme avait remarqué quelque chose. Il frappa le sol avec sa houlette et entendit : " Arrête, berger, tu me blesses ". C'était une statue de la " Vierge Noire " qui s'adressait à lui.
La basilique Notre Dame de Brebières est donc dédiée à la mère de Jésus. Une statue de la vierge à l'enfant du 14ème siècle, en pierre polychrome se trouve aujourd'hui à l'intérieur. Un petit mouton y a été sculpté à ses pieds.
Cette légende a attiré à Albert plusieurs rois de France qui sont venus en pèlerinage, mais la basilique qui s'élève devant nous est beaucoup plus récente.
Sa construction date de la fin du 19ème siècle. L'abbé Anicet Godin enterré ici en avait fait son grand projet. Les travaux commencent en 1885. 12 ans plus tard, la Vierge dorée se dresse à 78 mètres d'altitude et la basilique est visible à des kilomètres à la ronde.
On vient de très loin pour la voir et entonner le chant de Notre Dame de Brebières
Extrait d'un chant (fourni )
On appelle même parfois la basilique " la Lourdes du Nord "
La piété du 19ème siècle s'oriente beaucoup sur la Vierge Marie. C'est le siècle des apparitions de Lourdes.
Jean-Marie Poitou, le curé d'Albert, recteur de la basilique :
Effectivement, toute l'architecture de cette basilique est consacrée à Marie. La grande statue en haut du clocher, ça n'est pas une croix, c'est une grande statue de Marie. Cette expression de " Lourdes du Nord ", c'est un pape qui l'a créée. C'est le pape Léon XIII qui lors de l'inauguration de la basilique confère à cette église le titre de basilique. Et dans la bulle qui donne ce titre honorifique, le pape Léon XIII dit : " il faudrait qu'Albert devienne le Lourdes du Nord ".
Malheureusement, la première guerre mondiale n'épargnera pas la basilique, entièrement détruite en 1918. Dix ans plus tard, elle est reconstruite à l'identique, par le fils du premier architecte. Elle garde donc son style néobyzantin
La culture orientale est très à la mode à la fin du XIXème siècle. L'architecte chargé de la construction de la basilique, Edmond Duthoit a multiplié les voyages autour de la Méditerranée. Voici comment il imagine Notre Dame de Brebières :
" La basilique d'Albert est la synthèse de ce que j'ai vu, le clocher est un minaret de Tlemcen ou Séville ... la grande mosquée de Kairouan m'a fourni la disposition des tailloirs des chapiteaux, mon portail rappellera les dispositions que j'ai admirées à la mosquée de Tunis Je ne puis donner un nom à ce mélange, tous les éléments qui le composent sont bons : puisse leur combinaison n'être pas désagréable aux visiteurs ".
L'architecte a donc été inspiré par l'Orient . Mais il n'avait certainement pas prévu qu'un vent venu d'outre manche soufflerait aussi en ces lieux...
Chaque été, en hommage aux 700 000 soldats britanniques morts dans la Somme, pendant la Grande Guerre, on joue de la cornemuse depuis le balcon de la basilique tous les soirs autour du 1er juillet..
Découvrons maintenant l'histoire industrielle d'Albert , des vélos Rochet jusqu'à l'Airbus A380.
Merci de continuer votre visite, A bientôt !
Retour haut de page