Pays de Nay >

Chemin Henri IV

Version mobile

Chemin Henri IV

L'enfance d'un roi

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le chemin Henri IV
Nous sommes dans le village de Saint-Vincent, près de la table d'orientation.
Par beau temps, la vue sur les Pyrénées est superbe. On aperçoit aussi la bastide de Montaut, à droite, nichée dans les collines.
C'est une de ces villes construites au Moyen-âge pour verrouiller la frontière entre le Béarn et la Bigorre.
Mais ici, on est bien en Béarn ?
Oui mais la Bigorre n'est pas loin ! D'ailleurs, ce chemin Henri IV relie Lourdes -en Bigorre-, à Pau -capitale du Béarn-.
C'est un classique de la rando dans la région. 40km à parcourir sur les crêtes, ce qui fait bien 8h de marche, mais les paysages valent cet effort !
Et pourquoi chemin Henri IV ?
Vous ne le voyez pas mais il y a tout près d'ici le château de Coarraze, où Henri de Navarre a passé une partie de son enfance.
On pense qu'il se rendait souvent à Pau, demeure " officielle " des rois de Navarre à partir du 16ème siècle, et qu'il empruntait ce chemin.
Henri de Navarre qui devient Henri IV en accédant au trône de France, c'est ça ?
Oui. Les propriétaires actuels du château de Coarraze reçoivent des visiteurs à qui ils racontent l'histoire du château et du futur roi.
Le grand-père d'Henri IV, quand son petit-fils est né, a voulu le confier à ses cousins lointains qui habitaient au château de Coarraze.
François-Régis de Dufau, le fils du propriétaire, anime ces visites guidées et connaît bien les légendes qui courent encore sur cette période.
On parle beaucoup d'Henri IV qui a vécu ici à la Béarnaise, pieds nus. Il était avec son cousin d'Albret, un peu plus âgé et ils faisaient les 400 coups.
On raconte même que les habitants se sont plaints dans une lettre à Jeanne d'Albret des bêtises du prince et de ses compères !
Ecoutez la description romantique du roi par un historien du 19ème siècle, Pierre de Vaissière :
" Henri de Navarre restera un gentilhomme champêtre, un caractère provincial fruit de sa première nourriture ; cette rusticité apparaîtra par contraste : la poule au pot, la bonne chère, à côté des raffinements de l'âme, les maladives ardeurs "
On peut visiter le château de Coarraze tel qu'Henri IV l'a connu ?
Il a été largement remanié depuis mais il reste une vieille tour que le roi a vue comme vous la verrez ! Elle date du 14ème siècle, bien avant sa naissance.
Pour la petite histoire, sachez que le village de Saint-Vincent, où nous nous trouvons, faisait autrefois partie de la commune de Coarraze mais le hameau a voulu son indépendance au 19ème siècle !
Retour haut de page