Pays de Nay >

Asson

Version mobile

Asson

L'oppidum qui n'en était pas un

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
L'ermitage d'Asson
Nous sommes sur la colline de l'ermitage d'Asson.
Ermitage ? Pourquoi ce nom ?
Parce que dès 1674 un édifice ici abritait un religieux. Quatre abbés s'y sont succédés d'où le nom d'ermitage. C'est en tout cas ce que disent les archives !
Pardon, mais les gens d'ici parlent plutôt de l'oppidum d'Asson. Et quand je vois les fossés que nous avons traversés en montant, j'ai tendance à les croire : les Romains ont probablement fortifié ce lieu qui domine toute la vallée du gave de Pau.
Ah non, moi, j'ai lu que c'était des traces médiévales ! Pour le savoir on va téléphoner à une historienne qui a travaillé ici.
- Oui ?
Anne Berdoy ? Pouvez-nous dire de quand datent les fossés de l'Ermitage d'Asson ?
Alors, ce site de l'Ermitage a été fouillé dans les années 60. Les archéologues avec leurs connaissances de l'époque l'ont qualifié d'oppidum proto-historique ce qui ne correspond pas à la réalité puisque les progrès et les connaissances permettent aujourd'hui de dire que c'est un site médiéval.
J'en étais sûr ! Et à quoi ressemblait ce site ?
C'est probablement une implantation liée aux vicomtes de Béarn. Une grande enceinte fortifiée est édifiée à l'aide de remparts de terre doublés de fossés. On est sans doute au 12ème siècle ; au 13ème siècle de façon assurée même si le site est fréquenté depuis bien plus longtemps.
Ce n'est pas étonnant. C'est un poste stratégique d'où on peut surveiller tout le secteur. On aperçoit jusqu'aux premiers immeubles de Pau, sur la gauche.
On peut veiller sur tout ce qui circule dans la vallée de l'Ouzom et notamment les convois transportant du fer extrait des mines de Baburet. Elles ont été exploitées depuis l'Antiquité jusqu'au 20ème siècle !
Les industries ne manquent pas dans la région, et ce, depuis bien longtemps. Ecoutez ce qu'écrivait la revue Notre Midi en 1920 :
" C'est le centre mondial de la fabrication du béret à laquelle se sont ajoutés maints autres articles en tissu tricoté et foulé. C'est un centre de tissage de toiles dites du Béarn et par ses filatures et usines de textiles c'est comme un Petit Manchester "
On a aussi travaillé le bois ici.
Regardez à droite, par exemple, les grands bâtiments blancs. Dans les années 50, ils abritaient l'une des usines les plus modernes d'Europe. Plus de 300 personnes y travaillaient à la fabrication de meubles modulables. Et cette aventure avait débuté 20 ans plus tôt dans la grange d'une ferme, où un fils de paysan avait commencé à fabriquer quelques meubles... avec un certain succès, vous l'aurez compris !
Retour haut de page