Parc Jean-Jacques Rousseau à Ermenonville >

Le cénotaphe de Rousseau sur l'Ile des peupliers et le pèlerinage à Ermenonville

Version mobile
English
Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail

Et si Rousseau était encore à Ermenonville ?

Jean-Jacques Rousseau repose au Panthéon à Paris. Ses cendres y ont été transférées en 1793 laissant vide son tombeau à Ermenonville. Mais des doutes ont subsisté. Et si Rousseau n'avait jamais quitté l'île des peupliers ? L'esprit du philosophe plane toujours au dessus de ce parc.

A Ermenonville, sur l'île des peupliers au fond du parc, le tombeau de Jean-Jacques Rousseau paraît avoir été abandonné. Il est interdit de mettre le pied sur ce petit bout de terre pour approcher la sépulture. Impossible à l'oeil nu de lire l'inscription
Après la mort de Rousseau, l'Ile des Peupliers devient un lieu de pèlerinage. On l'appelle même " la terre sacrée ".
gravée : " Ici repose l'homme de la nature et de la vérité " . En fait, la dépouille du philosophe a quitté Ermenonville depuis 1793. Ses cendres ont été transférées au Panthéon à Paris. Et pourtant, la rumeur existe : Rousseau serait toujours à Ermenonville. C'est faux. Des fouilles ont été menées et leurs résultats sont formels. Pourtant, le marquis de Girardin, propriétaire du parc a été soupçonné d'avoir organisé un simulacre de transfert du corps.
Rousseau est bien au Panthéon mais son esprit hante encore le parc d'Ermenonville devenu un lieu de pèlerinage. Les plus grands noms sont venus lui rendre hommage. Certains vénéraient l'homme et son oeuvre comme le prince d'Anhalt Dessau qui a fini par reproduire dans un parc à Wörlitz en Allemagne l'ile des peupliers.
Aujourd'hui l'endroit est un havre de paix, un coin de verdure propice à la rêverie.

Impressions

Tendez l'oreille. On dit que le bruit du vent dans les peupliers évoque les larmes de divinités.

Rencontre avec...

Jean-Charles Morin, agent du patrimoine au Conseil Général de l'Oise. Incollable sur Rousseau, il raconte les obsèques du philosophe à Ermenonville comme si on y était. 
David Aussillou


Je me suis assis sur un banc du parc, celui qu'avait choisi Marie-Antoinette lors de sa visite en 1780 pour recevoir les hommages des jeunes filles du pays.

Version mobile
English
Retour haut de page

Photo de droite : Le cénotaphe Jean-Jacques Rousseau sur l'île aux Peupliers, dans le parc JJ Rousseau d'Ermenonville
Par P.poschadel (Travail personnel) [CC-BY-SA-2.0-fr], via Wikimedia Commons