Orthez >

Pont Vieux

Version mobile

Pont Vieux

L'un des plus anciens ponts de France

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le Pont Vieux
En voilà un qui porte bien son nom ! Il est plus ancien que tous les ponts de Paris.
C'est le vicomte de Foix-Béarn Gaston Fébus qui lui a donné cet aspect au 14ème siècle mais il a été construit au 13ème et comportait deux tours, à l'origine.
En vous promenant dans la vieille ville, pensez qu'elle n'a que très peu changé depuis cette époque, en tous cas, dans sa structure. L'historien Benoît Cursente nous en dit plus.
Originellement, le pont était entouré d'un bourg qu'on appelait le Bourg du pont. Ensuite, il y a eu une opération d'urbanisme qui a réuni le Bourg du pont primitif au château, sur un axe de 750 mètres de long, qui constitue sans doute une des plus grands opérations d'urbanisme du 13ème siècle et qui est l'oeuvre de Gaston 7 Moncade, celui-là même qui a construit le pont et la tour.
Les Orthéziens nomment la forteresse Moncade qui surplombe la ville, tour ou château, vous l'aurez compris.
A l'époque de sa construction, ce pont est surtout l'un des rares franchissements du gave de Pau.
Orthez est un franchissement privilégié et qui était devenu indispensable parce que le trafic qui venait du nord de la France connaissait un énorme accroissement lié à l'essor des chemins de Saint-Jacques mais aussi à l'essor du commerce qui était depuis la fin du 11ème siècle, tourné vers l'Espagne.
Orthez voit toujours passer de nombreux pèlerins jacquaires sur la voie de Vézelay.
Sous vos pieds coule donc le Gave de Pau, le mot gave désignant une rivière, en Béarn. Il relie quelques sites remarquables de la région.
Il prend sa source dans le Cirque de Gavarnie, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. A Lourdes, il chemine près de la grotte où jaillit la source miraculeuse. Et n'oublions pas Pau, capitale du Béarn d'Henri IV qu'il traverse, comme son nom l'indique.
Le gave de Pau a toujours eu une importance stratégique ! Ce pont a même failli disparaître, en 1814.
La France de Napoléon est alors en guerre contre une grande partie de l'Europe. Le 27 février, les Français perdent une bataille décisive sur les coteaux d'Orthez. En quittant la ville, le maréchal Soult fait miner le pont pour freiner les armées commandées par Wellington.
Les charges explosent mais la résistance du Pont Vieux a été mal évaluée : seul le parapet est endommagé !
Ça donne une idée de la solidité de l'ouvrage du 13ème siècle !
L'ambiance est plus calme aujourd'hui. Le gave de Pau est devenu un bel espace de loisirs.
Pêche à la truite , canoë ou tout simplement promenade , les idées ne manquent pas !
Retour haut de page