Noyon >

Le Musée Jean Calvin - Introduction

Version mobile
English

Le Musée Jean Calvin - Introduction

Entrée dans la maison de l'organisateur de la Réforme et père du protestantisme français, natif de la ville.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le Musée Jean Calvin
Ne vous fiez pas aux apparences : cette jolie maison à colombages représente certes la demeure où vécut Jean Calvin mais elle est... ...reconstituée. Belle réalisation, vous ne trouvez pas ? Au fait, Jean Calvin... le calvinisme... ça vous dit quelque chose, non ? Petit rappel historique, pour ceux qui auraient des doutes...
Jean Calvin est l'organisateur de la Réforme religieuse et surtout le père du protestantisme français.
Mais pourquoi un musée, à Noyon ?
Parce que c'est la ville natale de Jean Calvin ! Il est né ici en 1509, et passera une grande partie de son enfance dans la ville.
Et saviez-vous que des gens du monde entier viennent tous les jours visiter ce musée de Noyon ?
Et oui, ma " demeure " accueille plus de 25 nationalités chaque année ! Il faut dire que cette reconstitution est un point de repère pour les protestants du monde entier. Un site qui évoque aussi précisément l'histoire et la mémoire de la foi protestante... en France, il n'y a pas d'autre lieu de la sorte!
Mais revenons à la Réforme. Au 16e siècle, l'église chrétienne se scinde entre catholiques et protestants. Fidèle aux idées de l'allemand Luther, Calvin développe le protestantisme dans les pays de langue française. Pourtant, il ne se voyait pas en chef religieux...
Benjamin Findinier directeur des musées de Noyon nous explique:
C'est quelqu'un, Calvin, qui est d'abord destiné à des études théologiques par son père. Et on sait que son père, subitement, ainsi que Calvin le dit, lui fait tourner bride pour qu'il suive désormais des études juridiques. Et du coup Calvin va aborder la question théologique en juriste. Ce n'est pas un théologien de base, Calvin, si j'ose dire. C'est quelqu'un qui, à priori, pourrait tout à fait être comme de ces nombreux intellectuels français, hommes de lettres, qui vont s'adonner à une carrière littéraire, on va dire, qui n'est pas forcément d'implication théologique ou politique ainsi que celle qu'il va connaître.
Calvin, est aussi un personnage important dans la construction de la langue française. Si à la Renaissance on lit et on écrit encore en latin, Calvin, lui, décide de s'en détacher. Olivier MILLET,  professeur de Littérature française de la Renaissance à l'Université de Paris-Sorbonne nous en dit plus:
Avant Calvin, les matières philosophiques, théologiques, morales, etc étaient traitées en latin, puisque c'était la langue des savoirs. Calvin est le premier qui, de manière systématique, traite ces questions en prose. Et une prose si vous voulez, claire, efficace. Avant Calvin, on pouvait aborder ces questions mais c'était beaucoup plus dans la poésie que dans la prose. La prose française c'était pas cette tradition. C'était plutôt des récits, des narrations, des romans,... Mais le français n'était pas une langue adaptée et efficace pour la discussion des idées.
Dans l'usage de la langue française, il y a un donc un avant et un après Calvin.
Et il y aura un avant et après... musée Calvin. Visitez l'intérieur... Et vous verrez.
Retour haut de page