Noyon >

Cathédrale - La Nef

Version mobile
English

Cathédrale - La Nef

" Lumière " : le maitre mot quand on pénètre dans la cathédrale Notre-Dame de Noyon.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La nef de la Cathédrale
Le bel ouvrage ! Elle est belle cette cathédrale, vous ne trouvez pas ? On y a passé des heures à assembler les pierres, tailler ici ou là, sculpter.... Vous avez remarqué cette impression de lumière qui vous saisit, quand vous entrez dans la nef ? Et regardez bien : un, deux trois étages d'où entrent, encore et toujours, cette lumière. Ah, ça, on a mis du coeur à l'ouvrage pour avoir une cathédrale lumineuse !
Mais les bâtisseurs n'ont pas oeuvré que pour cela, vous savez. Levez la tête et observez les voûtes. Cette cathédrale, construite au 12e siècle, est pleine de surprises...
Ah ça, je n'ai pas peur de le dire : on a réussi la voûte parfaite !
On pourrait presque dire ça, à voir ce système de voûtes particulier. Une architecture transitoire qui montre bien que Notre-Dame de Noyon est l'une des premières cathédrales à avoir adopté un style gothique. Mais avant de partir dans les détails, mieux vaut faire appel à un spécialiste. Et pour cela, on en a un : c'est Arnaud Timbert. Il connaît la cathédrale sous tous ses angles, croyez-moi.
Arnaud Timbert j'écoute.
Bonjour monsieur. Voilà. on est dans la cathédrale de Noyon, là, et on aurait bien voulu savoir pourquoi elle est si particulière ?
La grande particularité de la cathédrale de Noyon c'est d'être l'une des premières grandes cathédrales gothiques, donc elle est à un gothique qu'on pourrait dire primitif.
D'accord... mais ce gothique primitif, si on est dans la nef par exemple, ça se traduit comment exactement ?
C'est-à-dire l'alternance de supports pour la nef, où il y a des piles fortes et des piles faibles qui alternent dans un rythme binaire très marqué, très rythmé. Et puis il y a une élévation avec des tribunes qui sont au-dessus des bas-côtés, qui sont des espaces voûtés aussi larges que les bas-côtés, très lumineux... Donc on a un rythme et une élévation tout à fait typiques de ce début du 12e siècle.
Et bien maintenant on comprend pourquoi cette cathédrale est souvent montrée en exemple. Un véritable terrain de jeu pour les historiens, qui viennent étudier le moindre centimètre carré ! Merci pour l'info ! Si on a d'autres questions, on fera appel à vous !
N'hésitez pas à me rappeler, je suis à votre service.
Ah ça, on n'hésitera pas ! Encore merci !
Au revoir !
Avancez dans la nef, observez, scrutez chaque détail... Pénétrez petit à petit dans cette cathédrale qui dévoile ses secrets au fil de la visite et, si vous regardez bien, ne cesse d'évoluer. Le choeur est d'ailleurs là pour le rappeler.
Voici une église, emblématique de son époque, qui ne craint pas de s'adapter aux siècles traversés...
Retour haut de page