Nice : sur la promenade des anglais >

Le Jardin Albert 1er

Version mobile

Le Jardin Albert 1er

Le Jardin Albert 1er abrite le Monument du Centenaire...

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes face au monument du centenaire, au niveau du jardin Albert 1er, sur la promenade des anglais.
Vous voulez savoir pourquoi les 2 femmes se jettent dans les bras l'une de l'autre ?
Alors ce monument commémore la " réunion " de Nice à la France ?
Oui, avec les deux statues à sa base. Une femme (Nice), se jette dans les bras d'une autre (la République Française). Sur le monument, il est question de " réunion ". Mais certains préfèrent parler de " rattachement ", voire d' " annexion " ! La question des relations entre Nice et la France a été - et est toujours- une question sensible.
Mais il y a plusieurs dates sur ce monument du centenaire ... Alors, de quel centenaire s'agit-il ?
Et bien pour faire bref, disons que de 1388 à 1860, Nice a appartenu à la Maison de Savoie, qui possédait également le Piémont puis la Sardaigne.
1793 (la première date qui figure sur le monument) ouvre une parenthèse française : Nice, occupée par les troupes révolutionnaires, demande son rattachement à la République. Puis à la fin du 1er Empire, en 1815, retourne à la Maison de Savoie.
Et la deuxième date : 1860 ?
C'est celle du rattachement définitif à la France. Cette fois, Victor Emmanuel 2 cède Nice et la Savoie à Napoléon 3 en échange de son aide militaire : il s'agit d'assurer l'unité italienne. Un plébiscite auprès de la population niçoise, aux résultats contestés, viendra entériner cet accord.
Et la statue tout en haut du monument ?
Là c'est autre chose. C'est la déesse grecque Nikaïa, a qui on a longtemps attribué l'origine du nom de " Nice ". Il y aurait eu ici une importante victoire des Grecs sur les Ligures. " C'était porteur " pour l'identité niçoise. En fait, on sait aujourd'hui, que l'origine du nom vient plutôt d'un terme ligure " nis " qui signifie " source " : une source d'eau douce jaillissait sur la plage. Moins porteur, mais beaucoup plus utile pour les navires de passage qui venaient s'y ravitailler!
Bien, partons maintenant à la découverte d'autres joyaux de la ville. Pami eux, un palais baroque, le palais lascaris.
Retour haut de page