Nevers >

Le Carveron

Version mobile
Espagnol English Deutsch Italien

Le Carveron

Un carrefour important dans la ville.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le Carveron
Le carrefour entre la rue St-Etienne, la rue des Francs-Bourgeois et la rue Creuse portait autrefois le nom nivernais de " Carveron ".
Un carrefour important dans la ville.
Quelle que soit la direction qu'on prenne, on est frappé par la richesse des habitations alentour.
Faisons un petit tour d'horizon.
Tout d'abord, à l'angle de la rue des francs bourgeois, cette
belle maison du 16ème siècle, classée Monument historique. Au dessus de la boutique en retrait, s'élève la façade en encorbellement et pans de bois à décor Renaissance. En haut, une lucarne ouvragée avec épi en plomb. En vous rapprochant, vous pourrez voir un petit visage dans une niche. Cette sculpture a été découverte il y a peu, lors de la réfection de la devanture. Le mur du côté rue des Francs-Bourgeois, est fait de maçonnerie grossière. Il porte une tourelle d'escalier en surplomb. Vous y repèrerez aussi la trace d'une petite pièce avec système d'évacuation, peut-être d'anciennes latrines.
Scellé dans le mur, Il y a aussi un anneau en fer, il permettait de tendre une chaine la nuit en travers de la rue des Francs-Bourgeois. Enfin, l'inscription à demi effacée "Rue du Foin" sur l'une des pierre d'angle de la maison rappelle le marché aux pailles qui se tenait dans le quartier.
Intéressons nous maintenant à la rue Creuse.
Vous y rencontrerez deux beaux hôtels particuliers. Ces demeures avec cour intérieure logeaient une seule famille sous l'ancien régime. Nobles ou grands bourgeois exclusivement !
Un exemple ?
L'Hôtel de Maumigny l'un des premiers hôtels de la fin du 15ème siècle. Ses différents corps de logis s'organisent autour de la cour, pour bien différencier les activités et permettre une bonne circulation. Sa tour d'escalier marque fortement le paysage urbain. Polygonale à la base, elle comprend sept niveaux et des créneaux. Elle se termine par une tourelle de guet en plomb, au sommet de laquelle se trouve un pigeonnier, privilège de la noblesse.
Un autre exemple dans cette rue, l'Hôtel de Marcy . Sa façade sur cour, de type Renaissance est exceptionnelle. Elle témoigne de la volonté du propriétaire de l'époque, un proche des Gonzague, de manifester lui aussi son goût pour les Arts.
En ce qui concerne la rue St-Etienne elle témoigne aussi du faste passé. L'axe qu'elle forme avec la rue de la barre est le chemin emprunté par les cortèges des puissants lorsqu'ils font leur entrée dans la ville, ce qui donne lieu à diverses réjouissances.
Crieur : Oyé oyé, en cette année 1505, pour fêter la venue de Philippe de Bourgogne en notre belle cité, les rues seront tendues de bannières. 3 mystères seront joués le long de son passage.
Les "mystères figurés aux entrées des princes", sont des pièces de théâtre à sujets religieux, jouées dans les rues et sur les places par des amateurs regroupés en confrérie. Nevers a bien sûr sa "troupe de compagnons et enfants de bourgeois faisant des ystoires".
Partons maintenant vers un monument historique, l'Eglise Saint Etienne, qui a fait peau neuve. Merci de continuer votre visite. A bientôt.
Retour haut de page