Névache >

Cadran solaire

Version mobile
English Italien

Cadran solaire

La maison Rochas, veillant sur son petit jardin potager à l'abri d'un muret de pierre, a gardé son cachet d'autrefois

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Située en face de l'église Saint-Marcellin, la maison Rochas, veillant sur son petit jardin potager à l'abri d'un muret de pierre, a gardé son cachet d'autrefois. Sur sa façade sud, on peut voir un cadran solaire, un peu pâli par le temps.
Daté de 1785, il est de facture délicate et orné de fleurs en guirlandes. Les heures, de six heures du matin à six heures de l'après-midi, sont inscrites, en chiffres romains, dans une frise arrondie délimitée par des arabesques alternant lunes et losanges. Tout le tour du cadran est souligné d'une sorte de dentelle peinte.
Discret, il ne porte ni devise ni signature, uniquement les initiales C.R placées sous le style, celles du commanditaire.
Dans le Briançonnais, la présence des cadrans solaires est attestée dès le début du 17e siècle. D'abord réservés aux façades des édifices publics, ils se généralisent vite et viennent orner les habitations privées, soulignant la position sociale de leurs propriétaires.
Dans un pays à l'ensoleillement généreux, ils se chargent avec efficacité de faire connaître l'heure aux habitants et aux voyageurs. L'heure du soleil est l'heure officielle et les cadrans sont les maîtres du temps...
Mais l'heure solaire, appelée heure vraie, est locale et différente pour tous les points situés sur une ligne est-ouest. Avec le développement du chemin de fer, un besoin de précision et d'unification se fait sentir, entraînant l'adoption d'un système de référence unique pour toute la France. En 1891, les horloges abandonnent l'heure solaire et se règlent sur l'heure de Paris, puis en 1911 sur le temps moyen du méridien de Greenwich.
Les cadrans, détrônés, vont connaître un long temps d'oubli et d'abandon.
Un regain d'intérêt leur a redonné vie, les anciens cadrans sont maintenant répertoriés et protégés, et des créations viennent décorer de nouvelles façades.
La vallée de Névache est riche de ce patrimoine. Partez à sa découverte !
Retour haut de page