Navarrenx >

Bastion des Contremines

Version mobile
English

Bastion des Contremines

Descente au pied du Bastion dans les galeries servant à contrer l'ennemi.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
A partir de l'église... remontez la rue des Echos ... vous arrivez au sommet des remparts... avant de commencer la visite, il faut vous équiper d'une torche (disponible à l'office de tourisme)... " arme " indispensable pour partir à " l'assaut "...vous êtes sur le Bastion des Contremines... sur une partie avancée des remparts... c'est ce que l'on appelle un " Bastion ".
Descendez la pente herbeuse,
Deux entrées symétriques se présentent à vous ... franchissez l'une d'entre elles... l'une ou l'autre vous emmènera au même endroit... vous voilà dans une Casemate... une cour carrée entourée d'un mur de pierre. Un lieu ... qui servait, entre autres, à l'époque à entreposer les munitions... Au fond de cette Casemate, se trouve ... encore une porte ; celle-ci étroite...est une des entrées de la galerie.
Vous allez commencer une longue plongée dans le passé... plus de 450 ans en arrière... une descente dans les entrailles des remparts... dans un souterrain de 150 mètres de long... à 20 mètres sous terre.
" Là nous sommes dans les souterrains qui descendent aux pieds des remparts
Joseph MIQUEU, historien local
pour pouvoir écouter si on creuse des souterrains depuis l'extérieur, pour poser des mines, des explosifs, d'où le nom de contremines, donc évidemment il faut des torches, parce que c'est obscur eh oui à l'époque on n'avait pas installé l'électricité... avec aussi des cheminées d'aération parce que autrement l'air ne circulerait pas... parce que il faut penser qu'il y a des soldats... qui montaient la garde à tour de rôle dans le but d'écouter en silence l'agresseur qui essaie de pénétrer par des souterrains extérieurs pour poser des explosifs ".
Une galerie creusée au 16ème siècle ... en même temps que la construction des remparts... à partir de plans entièrement dessinés par un architecte italien : Fabricio Siciliano ... venu de Vérone... à la demande d'Henri II d'Albret...le grand-père d'Henri IV.
" On n'était pas en France... on était en Béarn et Royaume de Navarre...donc il fallait faire un système de défense qui soit ultra moderne et donc c'est le roi de Navarre qui a vu en Italie ce nouveau dispositif et qui a amené avec lui un architecte italien pour lui dire voilà tu vas me construire ça chez moi et donc pendant trois siècles et demi ça été invulnérable et inviolé ".
C'est donc bien Fabricio Siciliano qui est à l'origine de l'édification des remparts ... Navarrenx devient ainsi la première place bastionnée en France... 100 ans plus tard ce sera un modèle pour Vauban...
" Vauban, il est arrivé un siècle plus tard donc il a copié sur ce système de défense dont l'origine est italienne, il n'a pas touché à Navarrenx, il n'a rien touché ".
Fabricio Siciliano... précurseur de Vauban ! mais...ironie du sort... il n'a pas eu sa notoriété.
Remontez dans la rue des Echos et dirigez vous vers le théâtre des Echos situe sur votre à 50 m.
Retour haut de page