Nantes : la cité des Ducs de Bretagne >

Place du Bouffay

Version mobile
English

Place du Bouffay

C'est la Place principale de la ville médiévale.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
C'est la Place principale de la ville médiévale.
A notre gauche les restes des cheminées de la première mairie de Nantes détruite pour percer la rue.
Vous voyez le bâtiment blanc sur la droite de la place ? c'est à cet endroit que s'élevait le château du Bouffay au 9 ème siècle. Quand les ducs construisent leur nouvelle forteresse, il devient le palais de justice et la prison.
Dans la chanson le prisonnier saute dans la Loire.
Et oui, elle coulait juste devant la place.
Ici, on exécute de terribles sentences
Imaginez, Nous sommes le mercredi 26 octobre 1440 la foule se presse sur les pavés de Nantes. Un homme plein de prestance est enchaîné. On l'appelle Gilles de Rais . Le tribunal l'a condamné pour les viols et meurtres de plus de 200 enfants. Sur le pont qui le mène au bûcher, il implore le pardon de dieu.
Celui qui a terrorisé toute la région et qu'on surnomme barbe bleue est Maréchal de France. il était le compagnon d'armes de Jeanne d'arc.
Il sera brûlé.
Bûcher, échafaud, guillotine, le révolutionnaire Carrier, lui, innovera en choisissant l'exécution par la noyade.
Juste après la révolution. Paris envoie Carrier à Nantes pour " purger " les royalistes encore nombreux dans la ville. A cette époque les prisons sont pleines. Alors, pour faire de la place, Carrier fait jeter les prisonniers dans la Loire.
Le scandale éclate. Il sera guillotiné.
Le vieux château est démoli au 19 ème siècle.
Aujourd'hui, la place est toujours un lieu de ralliement des nantais, mais on s'y retrouve autour d'une table ou d'un verre de muscadet.
Poursuivons notre ballade en direction de l'ancienne île Feydeau. Et oui, une île, puisque nous allons traverser là où se trouvait la Loire. En chemin, cours Olivier de Clisson, levez les yeux devant la maison qui fait l'angle à droite. Au numéro 4, troisième étage, un bébé est né en 1828 c'est Jules Verne
L'auteur de " 20 000 lieux sous les mers " et du " tour du monde en 80 jours " est né sur une île : l'île Feydeau.
Il restera à Nantes jusqu'à l'age de 20 ans. Il nous raconte l'un de ses souvenirs d'enfance...
" je revois cette Loire dont une lieue de ponts relie les bras multiples, ses quais encombrés de cargaisons sous l'ombrage des grands ormes, et que la double voie de chemin de fer,les lignes de tramway ne sillonnaient pas encore. Des navires sont à quai sur deux ou trois rangs. D'autres remontent ou descendent le fleuve. (...)
En imagination, je grimpais dans leurs haubans, je me hissais à leur hunes , je me cramponnais à la pomme de leurs mats ! Quel désir j'avais de franchir la planche tremblotante qui les rattachait au quai et de mettre le pied sur leur pont ! "
La légende dit que le jeune Jules, ivre de grand large disparaît un jour de chez lui. Il a embarqué clandestinement sur un long courrier. Son père, affolé le rattrape in extremis avant le départ pour le grand large. Jules, aurait promis " je ne voyagerai plus qu'en rêve ".
NAN2_03_02_XX_XX
Mais cette île livre aussi d'autres mystères
Retour haut de page