Nancy en tramway >

La cristallerie Daum

Version mobile
English Deutsch

La cristallerie Daum

"Le style est comme le cristal, sa pureté fait son éclat."

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Arrêt Cristalleries !
Traversez les rails et placez-vous devant le magasin d'exposition de la cristallerie Daum...
Si Serge Gainsbourg murmure
Chut, l'amour est un cristal qui se brise en silence
La cristallerie Daum, elle, a pour devise
Parce que l'art est le luxe ultime
Remontons le temps ensemble jusqu'en 1870. Valérie Thomas, Conservatrice du musée de l'Ecole de Nancy, nous raconte la saga familiale de la cristallerie Daum
Jean Daum est un notaire originaire de Bitche, en Moselle et lorsque cette partie de la Lorraine est annexée par les Allemands après la guerre de 1870, il décide de s'installer à Nancy. Et il décide également d'investir sa fortune personnelle dans la verrerie Sainte-Catherine spécialisée dans la gobeleterie. Mais cette manufacture fait faillite, et il est obligé en 1878 de la reprendre afin de ne pas perdre son investissement financier. Et il va poursuivre cette production avec beaucoup de difficulté jusqu'à sa mort en 1885.
Auguste le fils aîné, va reprendre l'affaire familiale. Il va poursuivre la production. Et il est rejoint dans l'entreprise par son frère cadet Antonin qui était ingénieur à l'Ecole centrale. Et ce dernier va créer au sein de l'entreprise un atelier artistique qui va permettre, à côté de la production classique, d'avoir une production d'objets d'art exceptionnelle inspirée par l'Art Nouveau et l'Ecole de Nancy.
Après l'historique, la pratique ! Dans l'usine de la cristallerie, Jean-Marie Grosdemange, agent de développement, nous dévoile les étapes de fabrications de ces objets d'art.
Dans l'atelier de création, nous recevons des pièces qui viennent de l'extérieur, d'artistes extérieurs, des designers. Et nous avons des collections qui sont faites en interne. Nous élaborons les pièces pour qu'elles puissent sortir en pâte de verre dans des épaisseurs correctes.
Dans l'atelier du moulage...
Nous recevons la pièce qui vient de la création. Nous élaborons un moule au départ dans de la terre, puis nous remplaçons cette terre en élastomère de silicone en plusieurs parties. Ce silicone va nous permettre d'épouser toutes les formes et les reliefs de cette pièce.
Vient ensuite l'atelier du moulage de cire
Dans un premier temps, nous avons reçu le moule en élastomère. Dans ce moule, nous coulons une cire chaude. Cette cire, une fois refroidie, va recevoir du plâtre réfractaire. Ce plâtre réfractaire va nous donner un moule. Nous allons faire fondre cette cire qui va nous donner l'empreinte négative de l'oeuvre d'art qui va permettre de recevoir la première, la pâte de verre.
Et enfin l'atelier de cuisson
Nous recevons notre moule de notre empreinte négative de notre oeuvre d'art. ? l'intérieur, nous y plaçons des petits cristaux de pâtes de verre de couleurs. Une fois que ce moule est rempli, nous le plaçons dans un four à 870? pendant une semaine pour les petites pièces, et 15 jours pour les grosses pièces. Une fois la cuisson terminée, c'est la finition. C'est-à-dire, enlever tout ce qui est impureté, et la pièce est terminée.
Une dernière citation, de Victor Hugo :
" Le style est comme le cristal, sa pureté fait son éclat. "
Il en est de même avec les objets d'art en pâte de verre de chez Daum !
Retour haut de page