Nancy en tramway >

Dommartemont

Version mobile
English Deutsch

Dommartemont

Notre position révèle une vue imprenable sur la ville de Nancy construite dans une cuvette et traversée par la Meurthe.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Ca y est ? Vous avez pris le bus 163 à l'arrêt Gérard Barrois oe Stade Marcel Picot ? Vous êtes bien descendus à l'arrêt Haie le Comte ?
Vous avez parcouru les 400 mètres jusqu'à la table d'orientation ? Alors, c'est parti...
Nous sommes à 350 mètres d'altitude et notre position révèle une vue imprenable sur la ville de Nancy construite dans une cuvette et traversée par la Meurthe.
Avec l'aide de la table d'orientation, amusez-vous à retrouver dans le paysage deux monuments de notre parcours en tramway : la cathédrale et le stade Marcel Picot !
Vous distinguez les sommets qui se dessinent en face vous ?... C'est la ligne bleue des Vosges !
Tournons-nous à gauche vers la colline boisée et parsemée d'habitations
Il s'agit de la Butte Sainte Geneviève qui fait partie de la commune d'Essey ls Nancy. Sous l'ère gauloise, cette colline accueillait les Leuques !
Les quoi ?
Les Leuques ! Denis Dechezleprêtre, ancien conservateur des collections archéologiques du musée lorrain, nous parle de ce peuple
Les Leuques arrivent dans l'Histoire assez tardivement au premier siècle avant Jésus-Christ. Ils sont mentionnés par Jules César dans La guerre des Gaule.
Alors, ils sont installés dans la partie sud de la Lorraine. Ils ont tout un réseau d'habitats, composés de fermes, d'installations agricoles. De villages et également de sites fortifiés de hauteurs que César nomme " opida ". Ces opidas donc, sont nombreux. Notamment, sur les axes de communication et en particulier, sur la vallée de la Mozelle. Ils dominent un territoire et sont occupés vraisemblablement par l'aristocratie gauloise.
En 1909 et 1910, Jules Poprez, conservateur de la section archéologie du musée lorrain, entreprend des fouilles sur la montagne. La passion de cet homme est telle qu'il lègue, à sa mort, une importante collection personnelle à son cher musée. Mais qu'a-t-on trouvé lors des fouilles ?
On trouve des objets très divers. Beaucoup d'objets de la vie quotidienne. Des céramiques, des pots, des jattes. Et puis, également, des objets plus originaux sur les sites archéologiques qui montrent peut-être le statut particulier de ces opidas. Comme des monnaies, comme des fibules. ( ce sont des épingles à nourrice qui servaient à fermer les manteaux). On trouve également des parures. En particulier, des parures en verre. Et enfin, de l'armement. C'est l'ensemble de ces objets qui démontre sans doute l'importance de l'aristocratie gauloise. Donc, qui détenait ces opidas.
Vous pouvez toujours admirer bon nombre de ces découvertes au musée lorrain !
Savez-vous que Domartemont possède son propre vin ?
Ici, un petit vignoble est né en 2003. Son entretien se fait uniquement par les habitants de la commune. Quant à son vin, il ne fait l'objet d'aucune commercialisation. C'est chaque foyer de Domartemont qui reçoit une bouteille... quand la récolte le permet !
Et elles se cachent où ces grappes de raisin ?
Demandez aux Martimontains, ils se feront un plaisir de vous le dire !
Domartemont est la dernière étape de notre parcours dans Nancy et ses environs en tramway débuté à l'Inist, le bâtiment plein de matière grise conçu par Jean Nouvel. Vous vous souvenez ?...
Pour tout renseignement sur Nancy et ses alentours, ou pour écouter les autres guides audios consacrés à la découverte de Nancy, adressez-vous à l'Office de Tourisme de la ville.
Nous vous souhaitons un agréable séjour en Lorraine. ? bientôt.
Merci de continuer votre visite. ? bientôt.
Retour haut de page