Namur, vallées d'art et de traditions (Wallonie) >

Profondeville

Version mobile
English Néerlandais

Profondeville

Profondeville, au village de Rivière sur le point de vue des 7 Meuses.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail

Incontournable

à Profondeville

A proximité

de Profondeville

Nous sommes sur la commune de Profondeville, au village de Rivière sur le point de vue des 7 Meuses.
C'est un des points hauts du village, à 165 mètres au dessus du fleuve et à 252 mètres du niveau de la mer.
" A pic, en dessous, c'est la Meuse qui coule ".
Michel Brichard, guide nature à Profondeville
" Elle vient de la droite, elle va vers la gauche. Pourquoi est ce qu'on l'a appelé le point de vue des 7 Meuses ? Parce qu'auparavant il y avait un mirador sur lequel les promeneurs pouvaient monter. Et on dit que par temps très clair, on voyait sept fois la Meuse. En effet, la Meuse, en arrivant de la frontière française jusqu'à Namur a toute une série de méandres et de recoupements ... Maintenant si on la voit trois, quatre fois, j'trouve que c'est bien. Mais c'est tellement vaste que tout au fond du paysage, c'est la frontière française à 35 kilomètres ".
Ce point haut a été choisi pour l'installation de l'antenne des émetteurs de télévision et de radio de la RTBF.
Regardez sur la droite : ce sont les jardins à la française du 18ème à Annevoie. En face, vous pouvez apercevoir le village de Godinne. Un village installé au bord de la Meuse.
Le long du fleuve se trouvent aussi des maisons très typiques de la région : les villas mosanes.
" Ce sont des maisons généralement avec des tourelles et avec des colombages un peu comme les maisons normandes. Elles ont été construites vers les années 1900. Ici à Profondeville, elles sont construites en calcaire et en grès parce qu'on trouve des carrières des deux types de pierre. C'est la villa chic qui a été construite par les personnes qui avaient des avoirs, des industriels etc..., qui venaient faire du tourisme dans la vallée de la Meuse pour quitter les villes industrielles comme Liège ou Charleroi ".
En redescendant par la droite, à 100 mètres, vous pouvez prendre un sentier qui mène à la rampe de lancement des deltaplanes. Le spectacle est garanti. Ces engins atterrissent également ici. La manoeuvre est très délicate, notamment à cause des vents descendants.
Et une fois en l'air ?
Le principe est simple : une aile en forme de delta se stabilise en altitude. Le pilote fait simplement déplacer le centre de gravité, ce qui entraine un léger vrillage des ailes pour tourner ou accélérer.
Il peut aller vite ?
Les records approchent les 70 km/h.
Et loin ?
Certains ont pu faire voler un deltaplane sur 700 kilomètres.
Tous les records de Belgique en deltaplane comme en parachute ascensionnel ont été battus de ce départ.
Retour haut de page