Le musée Saint Remi >

La maison des Musiciens - salle 27

Version mobile
Espagnol English Néerlandais Deutsch Italien

La maison des Musiciens - salle 27

La façade sauvée de la destruction

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La Maison des Musiciens.
Dans cette salle, nous vous proposons de faire l'expérience de la téléportation.
Direction la rue de Tambour entre la place du Forum et l'hôtel de ville.
C'est bon ? Vous y êtes ?
Vous voici devant la façade de la maison des Musiciens. On a également remonté le temps.
Nous sommes au 13e siècle.
5 personnages vous contemplent. Ils sont juchés à plusieurs mètres de hauteur en surplomb de la rue : quatre musiciens et le propriétaire des lieux.
Une fois n'est pas coutume, commençons par la droite avec le joueur de rebec.
Rebec ? Ça parle à tout le monde ?
Non ?
Explications avec la guide conférencière Christiane Corgié.
Alors le rebec, c'est un instrument de musique qui serait venu de l'Afrique du nord par les Maures qui occupaient l'Espagne et c'est une sorte de violon avec deux cordes.
A côté, un joueur de harpe et au centre le maître de maison...
Sur sa main gantée, il y avait un faucon. Voilà que le malheur a voulu que, au moment du sacre de Charles 10, quand on a préparé le défilé du cortège royal, on a pensé que cette main avec le faucon pourrait gêner la circulation du cortège donc tac, on l'a enlevée.
Détruire un patrimoine du 13e siècle pour laisser passer un monarque... ça ne se passerait pas comme ça aujourd'hui !
A gauche du propriétaire, un joueur de chevrette.
C'est plus facile à deviner au vu de la forme de l'instrument...
Cornemuse !
Gagné !
Et enfin le joueur de fifre et de tambourin. Le fifre c'est une petite flûte traversière.
Et si on peut aujourd'hui admirer ces musiciens, c'est grâce à la clairvoyance des autorités rémoises. Les statues ont été démontées pour les mettre à l'abri des bombardements en janvier 1918 juste avant que la maison ne soit entièrement détruite par les bombardements allemands !
Aujourd'hui il reste toujours son emplacement à côté de la maison attribuée aux Comtes de Champagne.
Ces statues auraient d'ailleurs pu disparaître de notre patrimoine quelques années auparavant. Explications avec Christiane Corgié.
En 1905, il y avait des acheteurs étrangers qui faisaient un petit peu le tour de toutes les constructions médiévales, les cloitres, etc. Et, quand ils ont vu ces musiciens, ils ont voulu acheter les musiciens. La population a été alertée et il y a eu une souscription qui s'est faite à Reims et le jour de la signature de ce fameux contrat de vente, la mairie de Reims est venue acheter les musiciens.
Ces statues sont donc à Reims...depuis 8 siècles !
Retour haut de page