Musée du Nouveau Monde de La Rochelle >

Bateau négrier ou Stupides, absurdes et inutiles

Version mobile
Espagnol English

Bateau négrier ou Stupides, absurdes et inutiles

Scène de la Traite négrière en matériaux récupérés

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Bateau négrier, ou Stupides, absurdes et inutiles
Vous l'aurez tout de suite remarqué, cette oeuvre de l'artiste béninois Aston n'est constituée que de matériaux récupérés :
tissus, métaux, plastiques, cartons et autres objets usagés, destinés à la poubelle.
Le sculpteur leur a redonné vie parce que, sinon, dit-il, ils font mourir la terre... mais il évoque surtout, dans cette oeuvre, une autre absurdité : la Traite négrière.
[vent, vague, un bateau navigue à la voile]
Ce bateau chargé d'esclaves vendus à des Européens par d'autres Africains, quitte le continent représenté par l'oeuvre pendue sur le mur qui vous fait face.
Selon les estimations, plus de 11 millions d'êtres humains ont été arrachés à leur continent pendant près de 150 ans, privés de leur famille et de leur culture, entassés et vidés d'eux-mêmes comme ces bouteilles de plastiques.
Les lignes en miroir indiquent le parcours du navire qui suit les routes du commerce triangulaire : Europe, Afrique, Amérique puis de nouveau, Europe.
[voix en écho derrière le commentaire, détachant les mots avec gravité - rythme lent]
Stupide, absurdes, et inutiles
Autour du bateau, les pirogues servent de relais pour décharger à terre, sans port d'accostage, les hommes et les richesses pillées en Afrique.
[bruitages armes à feu isolées et pas trop fortes au loin]
Les socles en planches montrent que l'Afrique est à terre.
On reconnait aussi les objets qui servaient de monnaie d'échanges : canons, fusils, pacotilles, etc.
[idem]
Stupide, absurdes, et inutiles
Au mur, l'Afrique. Composée de boutons car elle est mise à nue sans scrupules, vendue contre des babioles, vidée de ses êtres les plus forts et les plus intelligents qui sont symbolisés par des clés. Comme des personnes-clés.
[l'ambiance disparaît]
Pillage, déracinement, douleur, destruction, crime
[les mots viennent de partout avec écho et la séquence se conclut sur : ]
Stupide, absurdes, et inutiles
[extrait discours Obama sans traduction]
Au 21ème siècle, le monde a changé.
En face de l'oeuvre d'Aston, un tableau signé Bodo, rappelle l'élection de Barack Obama.
Il n'est pas un descendant d'esclaves noirs mais il est devenu en 2008, le premier président noir des Etats-Unis.
Annick Notter, conservatrice du musée du Nouveau Monde, nous explique cette mise en scène.

Volontairement, symboliquement, nous avons mis en face du bateau une image de l'Amérique contemporaine puisque nous avons acquis, auprès d'un artiste africain également, un portrait d'Obama qui, au moment de son élection, a véritablement symbolisé une Amérique " Nouveau monde " avec ce premier président américain noir et d'origine africaine. Ces gens, partis d'Afrique en tant qu'esclaves, peuvent retrouver un avenir meilleur.
L'artiste a enrichi ce portrait de nombreux symboles : l'avocat, par exemple, montre le coeur dont doit faire preuve le nouveau président. La bulle qui entoure la main gauche d'Obama rappelle les circonstances de son arrivée au pouvoir, en pleine crise économique.
L'oeuf qui se fendille pour éclore, annonce ce qui vient, mais l'être mi-poisson, mi-oiseau en souligne l'incertitude.
Vous trouverez dans cette salle d'autres objets et photos qui racontent l'arrivée de Barack Obama au pouvoir suprême.
Retour haut de page