Les Chefs d'oeuvres du Musée Condé >

Le mariage mystique de Saint François d'Assise

Version mobile
English

Le mariage mystique de Saint François d'Assise

Le peintre a représenté les personnages et leur double dans deux situations distinctes

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Qui sont ces femmes que l'on voit en plusieurs endroits du tableau ?
Des vertus. Ou plutôt les allégories de la vertu. Le peintre a représenté les personnages et leur double dans deux situations distinctes et donc à deux moments différents.
Mais qu'est-ce que le mariage mystique de Saint François ? Mariage avec qui ? Si j'ai bien compris, avec une vertu.
Oui, c'est un moment clé de la vie du saint qu'a voulu représenter le peintre primitif italien : son mariage avec la Pauvreté.
C'est donc la femme en vert. Et les autres, qui sont-elles ?
L'ordre des Franciscains, créé par Saint François d'Assise repose sur trois règles : Pauvreté, Obéissance et Chasteté. Les deux autres femmes symbolisent donc l'une la Chasteté -probablement en blanc- et l'autre l'obéissance. >
< Vous le disiez, le décor est un peu hors de proportion !
Les personnages sont très grands, c'est vrai, surtout par rapport à la ville d'Assise, ville natale du saint et reconnaissable sur ce tableau, mais plutôt de la taille d'une maquette. Pourtant, le peintre maîtrise parfaitement la perspective.
>
< Et derrière les personnages, l'artiste a représenté la campagne qui environne la ville, en Ombrie.
Vous n'avez pas expliqué pourquoi l'artiste avait donné aux vertus le don d'ubiquité.
Pourquoi on l'ignore, c'est un choix artistique. Après le mariage, les vertus s'envolent. Et la femme vêtue de vert se retourne d'un geste gracieux vers le saint.
Que symbolisent les rameaux d'olivier qu'elles tiennent en s'envolant ?
La sainteté, tout simplement. >
Ce panneau faisait partie à l'origine d'un immense polyptique rassemblant 40 scènes de ce genre, pour raconter la vie de Saint François d'Assise. Aujourd'hui, les fragments sont éparpillés dans plusieurs musées du monde, dont le Musée Condé de Chantilly
Retour haut de page