Les Chefs d'oeuvres du Musée Condé >

Le Déjeuner d'huîtres

Version mobile
English

Le Déjeuner d'huîtres

Les coquilles d'huîtres vides gisent éparpillées sur le sol

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Hep ! c'est le bouchon de champagne qui vous parle... Oui, là ! Je suis vers la colonne à gauche ! Et je les amuse beaucoup ces gentilshommes ! Surtout celui en gris, qui vient d'ouvrir la bouteille.
Il faut dire qu'ils n'ont pas l'habitude de voir sauter le bouchon ! Le vin de champagne n'existe que depuis une quarantaine d'années, créé par Dom Pérignon. Vers 1735, boire du Champagne, c'est un must ! < >
(voix de commentaire qui coupe)
...mais il n'y a pas que le bouchon et le champagne dans ce tableau ! Après tout, il s'appelle le déjeuner d'huîtres.
< Nous sommes à Versailles, à la cour du jeune roi Louis XV.
Voix du bouchon (qui grommelle un peu)
Oui, eh bien ce n'est pas très propre ce repas à la cour !
C'est bien ce qui frappe au 1er regard ! Les coquilles d'huîtres vides gisent éparpillées sur le sol.
Il y a même quelques bouteilles vides ! < >
Les gentilshommes, richement habillés, déjeunent, entre hommes, dans le plus grand désordre avec tous les éléments du service à la Française :
La vaisselle en argent massif, le pain et ces petits bols en porcelaine peinte.
Ça non plus ce n'est pas très propre... <
Ce sont des rafraîchissoirs à verre. A l'époque, la politesse veut qu'on y dépose, renversé, le verre à pied dans lequel on vient de boire. Cul sec, bien sûr ! >
Là encore, ils ont des rafraîchissoirs individuels mais imaginez quand c'est collectif : une grande cuvette pour tout le monde ! >
Le rafraîchissoir, c'est aussi le nom de ce meuble de style Louis XV qui trône juste devant la table et qui met en valeur la présence du champagne dans le tableau.
(Satisfait ) Ah. C'est d'ailleurs la première apparition du champagne dans une oeuvre d'art !
C'était très à la mode, au début du XVIIIème siècle. Madame de Pompadour, favorite de Louis XV, aurait dit de ce vin :" c'est le seul vin qui laisse la femme belle après boire "
< Le tableau de Jean-François de Troy a été commandé par Louis XV pour orner la salle à manger des petits appartements de Versailles.
Remarquez la peinture qui décore le plafond, tout en haut.
On reconnaît une autre oeuvre de Jean-François de Troy, que l'artiste représente à l'envers.
Une manière de se faire sa propre pub !
Si vous avez encore un petit creux, allez admirer à droite de l'escalier, le " déjeuner de jambon ", de Nicolas Lancret, peint également en 1735. >
Retour haut de page