Les Chefs d'oeuvres du Musée Condé >

La Vierge de Miséricorde

Version mobile
English

La Vierge de Miséricorde

Voici un tableau typique de l'art français du XVème siècle ! On dit aussi art primitif, c'est-à-dire au début de la Renaissance.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Voici un tableau typique de l'art français du XVème siècle !
On dit aussi art primitif, c'est-à-dire au début de la Renaissance.
D'abord le sujet, religieux :
La Vierge de Miséricorde est un thème fréquent dans la peinture à cette époque.
Leur taille ne correspond pas à leur disposition dans le tableau, mais à leur importance.
Il suffit de quelques clés pour les identifier.
2 voix ensemble
A genoux priant la Sainte Vierge
Du donateur, nous sommes les géniteurs
De petite taille, Jean et Jeanne Cadart sont agenouillés de chaque côté de la Vierge, un livre de prière ouvert devant chacun d'eux.
Voix d'homme mûr
Un agneau à mes côtés
Le Christ j'ai baptisé
Saint Jean Baptiste, sur la gauche, présente à la Vierge le père du donateur
Voix d'homme jeune
Du calice que je porte s'échappe un serpent
De l'Evangile je suis l'un des quatre artisans
Saint Jean l'Evangéliste, l'un des douze apôtres, est facilement reconnaissable à droite, derrière la mère du donateur.
Au milieu, la Vierge protège de son manteau, d'un côté les laïcs, de l'autre les religieux.
A gauche, le monde religieux
Voix d'homme très solennelle
Héritier de Saint Pierre, chef des catholiques,
La tiare, les clés, tout indique...
Le Pape, bien sûr ! Bien visible, suivi du cardinal coiffé du chapeau rouge. La grande coiffe blanc et or -la mitre- signale la présence de l'évêque.
Plus proche de la Vierge, mais moins visible, la tonsure d'un moine et derrière, on devine les simples prêtres.
A droite, le monde laïc
L'Empereur, au premier plan, très près du roi et de la reine, avec leur couronne. Au fond, le tiers état.
Ce tableau a été conçu et réalisé pour l'église des Célestins d'Avignon, en 1453.
Remarquez aussi le fond d'or
Vous le retrouverez sur de très nombreux tableaux médiévaux. Tout comme la représentation à plat des personnages, qui n'ont presque pas de relief.
L'apparition de la perspective, sera l'une des avancées artistiques qui marquera le début de la Renaissance.
Retour haut de page