Les Chefs d'oeuvres du Musée Condé >

Autoportrait à 24 ans

Version mobile
English

Autoportrait à 24 ans

Jean-Auguste-Dominique Ingres vous regarde. Son oeil scrute, observe, perce l'âme.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Jean-Auguste-Dominique Ingres vous regarde.
Son oeil scrute, observe, perce l'âme.
L'artiste, un manteau sur les épaules, une craie à la main, en tenue de travail, est au centre de l'oeuvre.
Mais plusieurs détails doivent attirer votre attention.
D'abord, sachez qu'Ingres était droitier.
Ensuite, Pascal Bonafoux, historien de l'art et spécialiste de l'autoportrait vous donne un indice.
Pourquoi est-ce qu'il tient à tout prix à cacher ce qu'il est en train de peindre ?
Ingres a mis 50 ans à se représenter là, à l'âge de 24 ans. Et ce tableau le suivra partout !
Au début, il n'était pas tout seul face au miroir, mais avec un tableau, et un modèle :
S'il se représente en train de peindre son ami Gilibert, ça veut dire que lui est éclairé, incohérence : son ami serait dans l'ombre ? Ce n'est pas possible ! Et il aura la réponse 50 ans après avoir commencé son portrait. Il va faire une chose toute simple : c'est qu'il va enlever donc, entre guillemets, le tableau et qu'il va se représenter d'une toute autre manière, la seule viable : c'est véritablement lui qui est face à la lumière, véritablement lui qui est en train de se peindre et ce tableau que j'évoquais au tout début, qu'on ne voit pas sur la toile, c'est tout simplement celui qu'on est en train de regarder ! C'est son autoportrait.
Un autoportrait qu'Ingres veut le plus réaliste possible. Il se peint donc droitier même si le miroir lui renvoie l'image d'un gaucher ! ><
Ingres avait coutume de dire :
Voix d'homme
< " L'art n'est jamais à un aussi haut degré de perfection que lorsqu'il ressemble si fort à la nature qu'on peut le prendre pour la nature elle-même ". >
Et la craie ? Pourquoi le peintre s'est-il représenté avec cette craie plutôt qu'un pinceau, par exemple? Pour montrer son attachement au dessin. C'était chez Ingres une véritable obsession. Il disait à ses élèves :
Voix d'homme
" Dessinez longtemps avant de songer à peindre. "
Retour haut de page