Chantilly et musée Condé : exposition petits portraits, grands personnages >

Marie-Amélie, reine de France

Version mobile

Marie-Amélie, reine de France

Grand portrait en pied de la dernière reine de France.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
C'est un grand portrait en pied de la dernière reine de France, peint par Winterhalter.
Marie-Amélie a environ 50 ans.
François Meuret tire du tableau cette miniature moins officielle.
Mais revenons quelques années en arrière dans la vie de cette femme qui n'aspirait qu'à la tranquillité.
C'est aussi dans le sud de la Botte qu'elle épouse le futur roi de France.
Tous deux vivent à la cour de Palerme leurs premières années de mariage jusqu'à la chute du 1er Empire.
Le couple peut alors rentrer en France.
Arrive l'année 1830. Charles X est chassé par les Trois Glorieuses.
On annonce alors à la future reine de France, l'avènement proche de son mari :
Voix féminine, empreinte d'émotion
" Mon Dieu ! Quelle catastrophe ! " s'écrie-t-elle.
Très amoureuse de Louis-Philippe, Marie-Amélie tremble pendant des années pour sa vie. Nièce de la reine Marie-Antoinette, elle sait en quelle situation embarrassante ils se trouvent tous 2. Elle craint pour sa vie et celle de son époux.
Il échappe d'ailleurs à plusieurs attentats, dans les 1ères années de la Monarchie de Juillet.
Présentée comme une épouse modèle, Marie-Amélie a donné au dernier roi de France 12 enfants, dont le petit Henri, duc d'Aumale, à qui l'on doit cette collection de miniatures.>
Retour haut de page