Chantilly et musée Condé : exposition petits portraits, grands personnages >

Louis XVII

Version mobile

Louis XVII

C'est un moment d'histoire qui s'inscrit sur cette tabatière.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
C'est un moment d'histoire qui s'inscrit sur cette tabatière.
On en ignore l'auteur mais son message, en revanche, est arrivé jusqu'à nous.
Le bateau de la monarchie tangue, foudroyé par l'orage révolutionnaire. Le navire royal va faire naufrage.
C'est le genre de miniature qu'affectionnaient les royalistes.
Posséder un tel objet pendant la Révolution était en soi un acte de résistance et le propriétaire risquait sa vie !
Le petit Capet, comme l'appelaient les Révolutionnaires, a 8 ans à la mort de son père.>
Pour les puissances européennes et les partisans de la Couronne, il devient Louis XVII. Les armées contre-révolutionnaires arborent même des banderoles à son nom.
L'enfant ne survit pas aux mauvais traitements et meurt dans sa prison du Temple en 1795.
Pendant des décennies, la rumeur va courir dans toute l'Europe : Louis XVII s'est enfui. Il est vivant !
Voix d'homme un peu pédante
Je m'appelle Naundorff, je suis Prussien, mais c'est une identité que j'ai choisie pour me cacher. Je suis en réalité le dernier fils de Louis XVI et Marie-Antoinette, l'héritier de la couronne de France, Louis XVII.
Au XIXème siècle, des dizaines d'imposteurs, comme Naundorf, prétendent au trône de France.
L'énigme n'est résolue qu'en l'an 2000, grâce à des analyses ADN.
Le coeur de Louis XVII repose désormais à la basilique de Saint-Denis, auprès de sa famille.
Retour haut de page