Chantilly et musée Condé : exposition petits portraits, grands personnages >

Louis-Antoine-Henri de Bourbon Condé, duc d'Enghien ?

Version mobile

Louis-Antoine-Henri de Bourbon Condé, duc d'Enghien ?

Cette miniature recèle encore aujourd'hui sa part de mystère.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Cette miniature recèle encore aujourd'hui sa part de mystère.
Ce jeune homme à l'allure fière est-il vraiment le duc d'Enghien ?
S'agit-il de ce royaliste enlevé par l'armée du Consulat et exécuté quelques jours après sur ordre de Bonaparte ?
Seul le style de l'artiste, le Suédois Pierre-Adolphe Hall a été identifié avec certitude.
Pour lui associer un modèle, les Historiens mènent une véritable enquête.
Ecoutez à ce propos la conservatrice du musée Condé, Nicole Garnier.
D'après les inventaires, cette miniature est connue comme le portrait du duc d'Enghien, mais en fait, il se trouve que le personnage porte la croix de Saint Louis ; croix de Saint Louis qui a été attribuée au duc d'Enghien au moment de la bataille de Berstheim. Or, on sait de façon certaine que cette miniature est du grand miniaturiste Pierre-Adophe Hall et, au moment de la bataille de Berstheim, Hall était mort et n'a pas pu peindre le portrait du duc d'Enghien. Donc il ne s'agit certainement pas du duc d'Enghien, mais plus probablement de son père duc de Bourbon, prince de Condé, avec qui il a vingt ans d'écart et donc la confusion est tout à fait possible. Ils se ressemblent beaucoup et les costumes sont assez proches parce que la différence d'âge est loin d'être énorme. Vingt ans, c'est très peu entre un père et un fils.
Retour haut de page