Chantilly et musée Condé : exposition petits portraits, grands personnages >

Antoine-Philippe-Louis d'Orléans

Version mobile

Antoine-Philippe-Louis d'Orléans

Souvenir de la terreur.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Souvenir de la terreur. Voilà le titre qu'on pourrait donner à cette peinture.
Narration dramatique : En pleine terreur. Dans la France révolutionnaire, les exécutions se multiplient en une surenchère de violences et de désordres.
Louis 16 a été guillotiné, les membres de la famille royale sont traqués.
Les 2 jeunes garçons ici sont 2 jeunes gens de la famille royale d'Orléans : le duc de Montpensier et son frère le duc de Beaujolais. Ils ont 12 ou 13 ans.
Ils sont emprisonnés dans le fort st jean de Marseille comme le reste de leur famille. Détenus comme princes de la famille royale, leur vie ne tient qu'à un fil. Leur père, Philippe Egalité sera d'ailleurs guillotiné peu de semaines a près. L'ange qui les protège porte les traits de leur tante, Bathilde d'Orléans, un ange gardien veillant sur ses neveux. Ses grandes ailes sauront-elles protéger les jeunes garçons du massacre révolutionnaire qui les menace ? >
Dans ce contexte, cette peinture devient un souvenir touchant de cet épisode de l'histoire, d'autant qu'on pense que c'est Bathilde d'Orléans elle-même oe l'ange - qui a réalisé cette miniature.
Retour haut de page