Exposition Marie d'Orléans (Musée Condé) >

Projet de Chapu

Version mobile

Projet de Chapu

Projet de Chapu

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Assise, les yeux levés vers le ciel, comme réveillée par un signal divin, Marie d'Orléans garde à la main son burin et son marteau de sculpteur.
Ce projet a été commandé à Henri Chapu 50 ans après la disparition de la princesse.
< C'est encore le duc d'Aumale qui va prendre cette initiative, à la fin de sa vie.
Henri Chapu a déjà réalisé de nombreux marbres pour les Orléans, dans le parc de Chantilly et à la chapelle de Dreux.
Il se met donc au travail en 1889.
Cette terre cuite illustre probablement ses premières pensées pour ce tombeau.
Pourtant, elle n'a pas grand-chose à voir avec l'oeuvre qui orne aujourd'hui la tombe de Marie d'Orléans à Dreux.
Henri Chapu meurt brutalement, et n'a pas terminé le tombeau de la princesse.
Le duc d'Aumale se tourne alors vers Hector Lemaire, qui reprend et achève le projet.
Il garde la même iconographie mais représente la princesse couchée, dans une composition beaucoup plus traditionnelle.
Cette terre cuite a parfois été attribuée à tort à la princesse Marie elle-même. C'est impossible.
Ce n'est pas le style qu'affectionnait Marie.
Cette oeuvre ressemble plutôt aux sculptures réalisées à la fin du XIXème siècle.
Retour haut de page