Exposition Marie d'Orléans (Musée Condé) >

Portrait de Louis-Philippe

Version mobile

Portrait de Louis-Philippe

Portrait de Louis-Philippe

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Le roi des Français pose ici pour sa fille Marie en 1835. Une année pénible pour la famille d'Orléans.
> Le 28 juillet, on fête le cinquième anniversaire de la révolution de Juillet.
Louis Philippe doit passer en revue la Garde Nationale quand soudain.>
< Une fusillade éclate, boulevard du Temple.
19 personnes tombent sous les balles de la machine infernale, composée de 24 canons de fusil juxtaposés >
Par miracle, Louis-Philippe et ses fils sont indemnes.
Depuis le début de son règne 5 ans auparavant, les princesses et la reine tremblaient de voir le roi pris dans un attentat. Elles avaient d'ailleurs accueilli la nouvelle de son accession au trône avec des pleurs et des cris.
C'est probablement dans ce contexte que Marie d'Orléans fait le portrait de son père.
Notez la signature de Marie et surtout la marque située en bas du portrait.
Vous la remarquerez peut-être sur d'autres oeuvres exposées à Chantilly.
C'est la marque de la collection du duc d'Aumale. Grâce à ce signe, un spécialiste identifie à coup sûr le propriétaire d'une oeuvre.
Cela complique la revente de l'oeuvre d'art en cas de vol.
Retour haut de page