Exposition Marie d'Orléans (Musée Condé) >

Jeanne d'Arc pleurant à la vue d'un anglais

Version mobile

Jeanne d'Arc pleurant à la vue d'un anglais

Jeanne d'Arc pleurant à la vue d'un anglais

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Toute la sensibilité de Marie d'Orléans se lit dans cette oeuvre.
Vous pouvez comparer ici le plâtre au bronze qu'en a tiré le praticien Trouchaud.
Le peintre Ary Scheffer raconte.
Voix d'homme
" Elle fit le modèle de bronze de Jeanne à cheval ; la conception est entièrement d'elle, la figure de Jeanne est bien tournée "
< Avez-vous souvent vu Jeanne d'Arc représentée ainsi, pleurant sur un adversaire terrassé ? Une fois de plus, c'est un livre qui a inspiré la jeune artiste. En terminant " la Chronique de Jeanne la pucelle " publiée pour la première fois dans les années 1830, Marie s'enflamme :
Voix de jeune femme (Marie)
" C'est charmant ! C'est simple ! C'est touchant ! Le caractère de cette pauvre fille est si naturel, si dénué de tout romanesque ! Elle pleure à la vue des morts, et ce vieux français y prête un nouveau charme. " >
Loin des images traditionnelles de Jeanne libérant la France, la Pucelle de Marie garde la tête nue, l'épée baissée.
Elle évite, avec son cheval, un Anglais gisant sur le champ de bataille.
Observez attentivement les plaques de bronze situées sous la sculpture.
Elle contient des épisodes de la vie de Jeanne d'Arc, comme la reconnaissance de Charles VII ou le bûcher.
Retour haut de page