Exposition Marie d'Orléans (Musée Condé) >

Combat de cavaliers

Version mobile

Combat de cavaliers

Combat de cavaliers

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Ce plâtre de Marie d'Orléans appartenait au duc d'Aumale et l'a suivi dans ses différents déménagements :
des Tuileries à Chantilly, jusqu'en Angleterre où il se réfugia à partir de 1848.
Des voyages qui ont endommagé les oeuvres. Le plâtre et les armatures en métal supportent mal les variations de température et d'hygrométrie. Tout a été restauré grâce aux Amis du musée Condé !
Mais revenons à ce groupe équestre.
Une composition remarquable, qui montre combien Marie d'Orléans a progressé dans son travail de sculpteur.
La princesse l'a réalisée dans les années 1837-1838.
< C'est vraisemblablement l'une de ses dernières oeuvres.
Un chevalier gît à terre, à demi-écrasé par son cheval renversé. Au-dessus de lui, un autre cavalier franchit le blessé et sa monture comme un obstacle.
On a parfois vu dans ce groupe équestre la mort du chevalier Bayard, " sans peur et sans reproche ", qui vécut au 16ème siècle. >
Avez-vous remarqué la base sur laquelle repose cette oeuvre ?
Un socle rond, quand les autres compositions équestres de Marie d'Orléans ont plutôt des bases rectangulaires.
On y voit l'influence d'un grand sculpteur de l'époque, Antoine-Louis Barye, connu pour ses oeuvres animalières.
Retour haut de page