L'audioguide de l'expositon MuCEM : trésors du quotidien? >

Battoirs à linge

Version mobile

Battoirs à linge

Tout savoir sur la lessive au 19ème siècle !

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
(Le ton est rapide pour lutter contre la montre, comme un jeu avec décompte)
Attention, c'est parti pour une minute sur la lessive au 19ème siècle.
Donc.
Au moins trois jours de lessive, et c'est toute une cérémonie !
Le battoir à linge en est l'un des accessoire : il a été offert comme cadeau de mariage. Un " présent d'amour ", nécessaire au jeune ménage.
Bien.
Après avoir savonné le linge sale et l'avoir fait tremper, on le place dans une petite cuve, les pièces les plus lourdes au fond puis le linge le plus fragile et enfin les nappes et les serviettes. Sur le tout, on met de la cendre dans un linge et on commence : verser de l'eau bouillante sur la lessive, la récupérer puis recommencer.
Après quoi, on fait longuement bouillir le linge puis on le lave et le rince au lavoir.
Attention.
Selon les régions il faudra prendre en compte plusieurs croyances. Exemple : le linge des enfants en bas âge ne doit pas être battu car cela leur donnera des coliques.
Celle qui chante au lavoir aura un homme fou.
Pour chasser le mauvais sort, il faut tordre le linge toujours de la même façon.>
si des oiseaux viennent à passer au-dessus d'une femme qui rince les langes de son enfant, la maladie le guette... Et bien d'autres, mais la minute est passée....
Retour haut de page