Moret-sur-Loing >

Porte de Samois

Version mobile
Espagnol English Japonais

Porte de Samois

C'est l'une des 3 portes fortifiées de la ville, alors entièrement close par des murailles.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Bonjour et bienvenue à Moret-sur-Loing. Comme les voyageurs au Moyen Age, vous entrez à Moret par la porte de Samois...
C'est l'une des trois portes fortifiées de la ville, alors entièrement close par des murailles. L'ensemble des fortifications a été construit sous le règne de Philippe Auguste, à la charnière du 12e siècle et du 13e siècle, comme le chevet de l'église et le pont...
Pourquoi avoir entrepris de tels travaux ?
La ville de Moret était une possession récente des rois capétiens. Elle se trouvait en limite de leur domaine : c'était donc un poste de surveillance, face à la Bourgogne, sous domination des puissants comtes de Champagne.
A cette époque, pour montrer leur présence et contrôler leur territoire, les rois changeaient de résidence, et multipliaient leurs séjours dans les zones frontières.
Rien de tel pour protéger la ville qu'une porte fortifiée, qu'on ferme chaque soir.
Observez le système de fermeture : il se compose d'une porte, précédée d'une herse. Cette lourde grille, commandée par une poulie installée au premier étage, glissait dans des rainures encore visibles.
Les gardes circulaient sur le chemin de ronde au sommet du rempart et pénétraient dans la tour par une petite porte, que l'on voit à l'étage sur son côté droit. De là, ils allaient faire le guet dans une échauguette, une petite tourelle accrochée en haut de la façade, et surveillaient la route et les environs...
A présent, entrez dans la ville et tournez à droite, suivez la rue du Pavé neuf jusqu'à la façade Francois 1er, derrière l'Hôtel de ville sur la gauche. Tapez 2.
Retour haut de page