Moret-sur-Loing >

Le quai des Laveuses

Version mobile
Espagnol English Japonais

Le quai des Laveuses

Au Moyen Age, la ville est enserrée dans ses murailles. 3 portes et 3 poternes permettent d'en sortir.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Au Moyen Age, la ville est enserrée dans ses murailles. Trois portes et trois poternes permettent d'en sortir. Celle-ci est la plus petite des poternes.
Comme tous les autres accès de la ville, sa porte en bois était fermée chaque soir.
Empruntez le passage sous les maisons, et mesurez l'épaisseur du rempart. Au sol, remarquez sur les dalles d'origine, les traces d'usure laissées par les brouettes des lavandières remontant leur linge mouillé.
Sur cette berge du Loing aménagée, les coups de battoirs énergiques des laveuses se mêlaient aux grincements des moulins. Des moulins à tan, broyaient l'écorce de chêne nécessaire pour le tannage, des moulins à foulons pétrissaient les peaux, les meules des moulins à blé crissaient.
Cette activité s'est arrêtée en 1944, lorsque le pont a été bombardé par les Allemands.
Près du pont, une échelle indique les niveaux des crues les plus spectaculaires que le Loing ait connues.
Remontez le passage, tournez à droite pour observer la porte de Bourgogne puis tapez 9
Retour haut de page