Moret-sur-Loing >

La Mauresse

Version mobile
Espagnol English Japonais

La Mauresse

Qui était cette religieuse noire, cloîtrée dans le couvent de Moret ?

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
L'histoire de la Mauresse est une anecdote mal éclaircie. Qui était cette religieuse noire, cloîtrée dans le couvent de Moret, et objet d'attentions royales ? Différentes hypothèses ont circulé.
Certains faits sont indiscutables : Louise Marie Thérèse, cette fameuse Mauresse, est née en 1656. Elle arrive très jeune au couvent de Moret, y prononce ses voeux et y demeure jusqu'à sa mort en 1732. Louis XIV lui assure une pension annuelle de 300 livres et la famille royale lui rend régulièrement visite.
Saint Simon écrit qu'au temps de Louis XIV,
la " feue reine Marie-Thérèse allait souvent la voir à Fontainebleau".
Mme de Maintenon, seconde épouse du roi, lui rendit également visite.
Certains ont voulu croire qu'elle était la fille légitime du roi et de la reine Marie-Thérèse. La reine aurait eu les sangs tournés par une grande frayeur, ce qui aurait noirci la peau de son enfant. Une autre hypothèse serait qu'elle soit la fille illégitime de la reine, pourtant très pieuse, et d'un page noir qu'elle aurait trop regardé. La dernière hypothèse a été exprimée par Voltaire qui rencontra la Mauresse en 1716, lui trouva des ressemblances avec Louis XIV et supposa qu'elle était sa fille. Des pamphlets de l'époque font d'ailleurs référence à une aventure galante de ce roi, jeune, avec une femme noire de la domesticité de sa mère, Anne d'Autriche.
Rejoignez la porte de Samois par la rue Grande à droite, puis observez le buste de Sisley juste après l'office de tourisme et tapez 15.
Retour haut de page