Moret-sur-Loing >

A l'intérieur de l'église

Version mobile
Espagnol English Japonais

A l'intérieur de l'église

Les orgues, au décor typique de la Renaissance, sont parmi les plus anciennes connues en France.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Avancez jusqu'au choeur. Sur le haut mur, à gauche, on aperçoit le décor sculpté et les ouvertures comblées du bas-coté. C'est ainsi que l'on a consolidé l'édifice lors de la construction du clocher au XVe siècle.
Le chevet, au fond de l'édifice, a été construit au début du XIIIe siècle, et montre les tentatives, déjà expérimentées à Notre-Dame de Paris par les constructeurs de l'époque, pour apporter plus de lumière dans l'édifice. Trois niveaux d'ouvertures se succèdent de bas en haut : des baies de taille moyenne, surmontées d'ouvertures rondes, ou oculi, percées de part et d'autre d'un couloir de circulation, et enfin de hautes fenêtres.
Le transept, la partie formée par les bras de l'église, se termine par d'immenses baies: ce type d'architecture est plus avancé. Il indique une construction du milieu du XIIIe siècle, dans le style rayonnant.
Les travées de la nef, c'est-à-dire les sections comprises entre deux piliers, ont ensuite été construites entre la fin du XIIIe et le XVe siècle pour la dernière. Leur élévation observe cependant le même rythme : en bas, de grandes arcades. Au-dessus, une galerie éclairée de petites baies, appelée triforium, est soulignée par une frise sculptée de feuilles et de personnages. Enfin, la partie la plus haute est évidée par de très grandes fenêtres.
Remarquez aussi les Apôtres, peints au XVIe siècle sur des cartouches de plâtres en haut des piliers.
Près de la porte, subsiste le seul élément du mobilier d'origine, une simple cuve de pierre : les fonts baptismaux.
Les orgues, au décor typique de la Renaissance, sont parmi les plus anciennes connues en France. L'encorbellement est orné de personnages et les panneaux de bois, entre les colonnettes, reproduisent les plantes de la flore locale : vigne, houblon, chêne, figuier...
Ressortez de l'église, contournez la en passant devant le magasin des sucres d'orge, puis à la croix, prenez la rue du Donjon à droite. Au croisement de la rue Montmartre arrêtez-vous devant la maison du peintre Sisley. tapez 6
Retour haut de page