Paris : Montmartre, histoires de la butte >

Le lapin Agile

Version mobile
English

Le lapin Agile

Le clos Montmartre a été planté dans les années 30 en souvenir des vignes qui couvraient la butte.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Si vous venez ici le premier samedi d'octobre, vous aurez la chance d'assister à la fameuse fête des vendanges.
Le clos Montmartre est aujourd'hui le seul vrai vignoble de Paris. les cépages de pinot ou de gamay ont été plantés dans les années 30 en souvenir des vignes couvraient la butte.
Le cabaret du lapin agile à l'angle en face des vignes est l'un des plus célèbre de la butte.
Utrillo, l'a peint des centaines de fois.
Aujourd'hui dans le même décor depuis 1900, on y chante toujours les refrains montmartrois.
D'abord appelé cabaret des assassins. Quand André Gill peint l'enseigne représentant le lapin sautant de sa casserole, le jeu de mots donne le lapin A Gill.
La maison appartient à Bruant représenté par Toulouse Lautrec dans ce même cabaret.
Mais c'est le père frédé le tenancier des lieux. Il accueille les artistes sans le sou les expose, les vend pour une bouchée de pain.
Le père Frédé sera le témoin d'un canular célère :
Rolland Dorgelès, se moquait eaucoup de l'art moderne. Et un jour, voip oet-y pas qu'il me prend mon ane et y accroche un pinceau à la queue. Il envoie le barbouillage au salon des indépendants. Et là bas Il est exposé sous le titre de coucher de soleil sur l'adriatique.
Toute la presse s'est fait berner, et quand ils ont avoué, les visiteurs sont pressés à l'exposition pour voir une curiosité de l'art moderne : le tableau de mon âne.
Retour haut de page