Mont Sainte-Odile >

Porterie

Version mobile
English Deutsch

Porterie

Un réaménagement de la circulation sur le Mont

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La porterie
Cet espace est l'un des grands aménagements effectués en 2006. La direction du Mont Sainte-Odile a confié à Jean-Marie Dutilleul le soin de percer cette porterie. C'est l'architecte qui a notamment été sollicité pour les rénovations des gares de Strasbourg et de Shanghai, ou encore pour les Cathédrales de Strasbourg et Notre-Dame de Paris.
Le nom "porterie" fait écho au terme employé dans les monastères, qui désignait le lieu d'accueil des pèlerins... Le chanoine François Geissler, en charge des travaux sur le Mont, a souhaité perpétuer cette tradition, en tenant compte de l'accessibilité.
"Nous avons fait un plan incliné depuis le tunnel d'entrée, et nous avons ouvert ce que nous avons appelé la Porterie, en partant d'une vieille gravure du Mont Sainte-Odile qui indiquait qu'il y avait une porte autrefois. Nous avons rouvert cette porte en l'agrandissant et en créant à l'intérieur un espace qui permet à la fois de prendre la mesure du Mont, d'avoir un objectif quand on sort du tunnel - il y a une ligne quasiment droite à travers la cour des tilleuls - et en rentrant dans cette porterie on découvre une pierre tout à fait importante qui rappelle la fondation de Hohenbourg, du couvent, et puis tout droit on a la croix. Une croix dorée qui est au fond l'aboutissement de cette montée pour le pèlerin, depuis Ottrott, depuis Barr, et à partir la plaine."
La porterie, symboliquement, coupe l'espace en deux et marque physiquement la distribution des lieux. D'un côté, la nourriture du corps, avec les salles de restauration et la salle des Pèlerins... De l'autre, la nourriture spirituelle, avec les chapelles, l'église...
L'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite s'inscrit dans la lignée des Prémontrés... Dès le 17ème siècle, les religieux avaient déjà ce souci de l'accueil des handicapés. Un exemple ? Pour recevoir les malentendants et ne pas gêner la prière, un lieu de confession avait été aménagé à l'écart afin que les prêtres et les pèlerins puissent se parler à voix haute.
Le Mont Sainte-Odile continue aujourd'hui d'accueillir tous les visiteurs, curieux de découvrir ce haut-lieu de l'Alsace, pour une journée ou plus.
Retour haut de page