Mont Sainte-Odile >

La vasque

Version mobile
English Deutsch

La vasque

Un élément hautement symbolique de la culture médiévale

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La vasque
Aujourd'hui fleurie et posée sur l'une des terrasses du Mont, cette vasque a une histoire particulière et une symbolique d'une force étonnante... Elle trônait au coeur de l'église de Niedermunster en contrebas, à l'exact centre, au centimètre près...
La symbolique médiévale s'exprime avec elle dans sa plus grande force... Les explications de Jacques Preiss, archéologue, qui a travaillé plus de 20 ans sur le site de Niedermunster.
"La vasque se trouve sur ce cercle qui, dans la symbolique médiévale, notamment dans la symbolique romane, est aussi, non seulement un symbole d'éternité mais aussi un symbole christique puisque chaque point sur la circonférence, c'est le début de la circonférence, la fin de la circonférence, 'je suis l'alpha et l'oméga, je suis le début et la fin'.
Le tout repose sur un carré qui symbolise la Terre, la matière. Le chiffre 4 revient très fréquemment dans le monde de la matière... Et si vous additionnez le 3, la spiritualité, plus le 4, vous obtenez le chiffre parfait qu'est le 7... Mais avec le 3 placé sur le 4, c'est-à-dire la spiritualité dominant la matière."
On ne sait pas exactement quelle était la fonction de cette vasque. Ce n'est pas une vasque baptismale. Au 12ème siècle, Guillaume de St-Thierry en parle comme d'un réceptacle, symbolisant le nombril de l'Homme et du monde...
Quoi qu'il en soit, la vasque de Niedermunster a aujourd'hui trouvé sa place en haut du massif cette fois, sur l'une des terrasses de Hohenboug, au moment de leur réfection il y a quelques années.
Quant au site archéologique de l'abbaye, situé en contrebas, il reste un " filon " à exploiter pour répondre aux nombreuses questions qui restent posées sur l'époque d'Odile.
Retour haut de page