Mont Saint-Michel, merveille de l'occident >

L'auberge de la mère Poulard

Version mobile

L'auberge de la mère Poulard

People et gastronomes ont tous rendez-vous chez la mère Poulard

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
La visite vous a t-elle ouvert l'appétit ? Allons déguster les spécialités du Mont Saint Michel à l'auberge de la mère Poulard
Qui est la mère Poulard ?
La mère Poulard, Annette de son prénom, est née au milieu du 19ème siècle. Agée d'une vingtaine d'année, elle épouse le fils du boulanger de Saint Michel et ensemble, ils ouvrent une auberge au coeur de la cité médiévale. Dès le Moyen Âge, les pèlerins étaient accueillis dans les auberges. Ainsi Annette et son mari décident de s'ancrer dans cette tradition millénaire pour recevoir pèlerins et gastronomes du monde entier. Sa renommée en tant que cuisinière et ses quelques 700 recettes lui valent le titre honorifique de " Mère ".
Que mange-t-on de particulier dans cette auberge ?
Durant une cinquantaine d'années, la Mère Poulard a cuisiné avec passion ses quelques 700 recettes qui ont participé à sa renommée. Une cuisine simple et savoureuse inspirée du terroir Breton et Normand. Sa célèbre omelette cuite au feu de bois dans une poêle à manche long a déjà fait le tour du monde. Au même titre que ses biscuits dont la traditionnelle galette sablée qu'elle distribuait aux enfants et pèlerin.
Hum ça ouvre l'appétit tout ça !
Nombreuses sont les personnalités à être venu goûter aux recettes de la Mère Poulard. L'auberge renferme en elle une part d'histoire. Elle a reçu des invités de prestiges comme par exemple la famille royale d'Angleterre et notamment le roi Edouard III qui était un habitué. Le Président des Etats Unis Théodore Roosevelt, Georges Clémenceau, Margaret Thatcher et François Mitterrand ont également participé à la renommée de la gastronomie de la Mère Poulard. Une pléiade d'artistes de Prévert à Belmondo ou bien encore Marion Cotillard ont gouté ces recettes. Et en guise de dessert finissons par cette note de Paul Bocuse disant " La mère Poulard, c'est la France. "
Retour haut de page