Moissac, l'abbaye >

Le narthex

Version mobile
Espagnol English Deutsch Japonais

Le narthex

Le narthex : un lieu de transition symbolique et matérielle, pour les moines. Un passage qui relie directement l'abbaye, l'église, et le monde extérieur.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
prostituées !
A l'origine, le terme narthex désigne, dans les toutes premières églises chrétiennes, le lieu où se tiennent les pénitents, et les catéchumènes qui vont recevoir le baptême.
----------------------fin de la musique qui disparaît sous le bruit de foule------------------------------
Dans ces conditions, on l'imagine facilement : l'endroit, bien que majestueux avec ses splendides voutes, n'a pas toujours été très calme.
Imaginez. En pénétrant dans le narthex pour rejoindre l'église, les moines rencontrent les habitants de Moissac, en particulier au moment des grandes célébrations qui rassemblent la population : riches, paysans, pauvres mendiant à la sortie de l'église, tous passent par le narthex ou le portail de l'église.
La frontière est assez poreuse effectivement, il y avait des liens entre l'église locale (le monastère) et les habitants.
...des liens ; des relations même parfois houleuses, comme l'explique Georges, guide à l'office du tourisme qui cite en exemple, la fontaine du cloître, aujourd'hui détruite.
L'un des procès les plus retentissants au Moyen-âge à Moissac portait sur la propriété de l'eau de la fontaine. Pour les religieux, comme la fontaine était dans le cloître, elle appartenait à l'église. Pour les habitants, comme la source de la fontaine se trouvait à l'extérieur du monastère, l'eau n'appartenait pas à l'église mais à la ville, aux habitants.
Un désaccord autour de l'eau qui en cachait un autre plus profond...
Ce procès, ce n'est qu'un prétexte. Derrière la question de la propriété de l'eau, c'est tout simplement une question d'autorité et de pouvoir, tout simplement.
Très sobre, au premier abord, le narthex recèle aussi quelques perles romanes. Les chapiteaux, richement décorés, méritent plus qu'un coup d'oeil.
Quand vous vous trouvez face à l'entrée de l'église, un chapiteau situé sur votre gauche est historié, comme dans le cloître.
Samson terrasse le lion. La scène est représentée deux fois en symétrie. Et comme dans le cloître, l'artiste interprète. Il ne se contente pas d'une simple illustration de l'histoire sainte, comme l'explique Georges, notre guide.
Samson en train de sourire, qui nous regarde, en train de terrasser un lion ; et l'impression de facilité est donnée par le sourire de Samson qui est absolument superbe.
En détaillant les chapiteaux du narthex, vous verrez aussi une très belle tête de cerf joliment travaillée.
Retour haut de page