Moissac, l'abbaye >

L'église

Version mobile
Espagnol English Deutsch Japonais

L'église

Côté architecture : une base romane et une élévation gothique reconnaissable aux arcs brisés qui surmontent les ouvertures. Cette église a connu bien des phases de destruction et de reconstruction.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous sommes dans l'église Saint-Pierre. Prenez place sur l'un des premiers bancs près de la porte.
La décoration des murs a de quoi surprendre ! C'est une peinture et non une tapisserie comme l'imaginent de nombreux visiteurs.
Côté architecture : une base romane et une élévation gothique reconnaissable aux arcs brisés qui surmontent les ouvertures : cette église a connu bien des phases de destruction et de reconstruction.
La limite entre les époques est nettement visible depuis l'extérieur également.
Levez les yeux un instant sur le grand orgue, sur votre gauche.
Un instrument que connaît bien le compositeur et musicologue Marcel Pérès.
Le grand orgue a été construit au XVIIème siècle. Le buffet lui-même, c'est-dire le meuble, est du XVIIème siècle, mais il a été transformé au XIXème siècle par Aristide Cavaillé-Coll qui en a fait un orgue plutôt romantique.
Un peu trop récent pour Marcel Pérès, qui aime plutôt s'immerger dans le Moyen-âge.
----------(la musique romantique est stoppée net)-------------commence musique organum-------------
Ce chef de choeur a fondé en 1982 l'ensemble Organum qui est en résidence à Moissac depuis 2001. L'endroit idéal pour faire vivre la musique médiévale.
Ici, on sait que dans la plus grande simplicité, on peut entrer en contact avec une musique, l'esprit des hommes qui nous ont précédés et, on est tranquille à Moissac aussi ! Donc on peut avoir une relation au patrimoine qui devient vraiment une relation personnelle et intime avec tout ce que les pierres renferment en elles. Et tout notre travail consiste à ouvrir ce patrimoine mais d'une manière toute autre que la visite touristique.
Organum accueille à Moissac, lors de stages de plusieurs semaines parfois, des passionnés de chant et de musique médiévale. En été, Marcel Pérès a compté plus d'une vingtaine de nationalités ! Et il sait expliquer l'attrait de cette période.
Ce qu'il y a de passionnant dans cette musique, c'est que premièrement, le champ temporel qu'elle recouvre est énorme parce qu'on a 1000 ans de musique et des répertoires qui sont également consignés dans des manuscrits dont la plupart suscitent encore de grandes questions quant à leur interprétation. Donc c'est vraiment un monde quasiment vierge à découvrir. D'autre part, s'intéresser à ces musiques-là, nous permet de repenser fondamentalement la relation de l'homme d'aujourd'hui à ce patrimoine.
------------------------musique seule pendant plusieurs secondes--------
Le mariage de ces musiques et du patrimoine unique de Moissac, c'est un retour aux sources d'une grande spiritualité, un véritable voyage dans une époque encore empreinte de mystère.
------------------------musique seule pendant plusieurs secondes--------
Cette église renferme d'autres richesses, comme ces belles statues polychromes, sur votre droite.
En allant vers le choeur de l'église, vous apercevrez successivement :
une vierge de pitié en pierre puis une fuite en Egypte en bois qui datent du XVème siècle.
Un peu plus loin, le Christ en croix au visage apaisé date de l'époque romane. Il a probablement été sculpté par les mêmes mains que le " Trônant " majestueux du portail de l'église.
Enfin, dans la dernière chapelle à droite,
la remarquable mise au tombeau du XVème siècle surprend par sa beauté et mérite un examen minutieux.
Retour haut de page