Messine >

Le Monastère de Montevergine

Version mobile
Espagnol English Italien

Le Monastère de Montevergine

Au coeur de Messine...un oasis de paix et de spritualité. C'est le lieux ou les Clarisses se retirent pour prier et acomplissent leurs tâches.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Fondé en 1464 par Sainte Eustochia Calafato, le monastère rassemble autour de lui les femmes qui se consacrent à la prière. Sa structure a subi des dommages suite au tremblement de terre dévastateur de 1908. L'intérieur de l'église a été détruit, et avec lui les marbres polychromes, les stucs et les merveilleuses peintures de Letterio Paladino datant de 1736. Un de ces précieux tableaux est conservé dans le cloître. La toile, peinte par un Mamertin inconnu du 19ème siècle, représente la Vierge tenant dans sa main gauche la Lettre Sacrée, comme le veut la tradition.   La journée au monastère est rythmée par la prière mais aussi par des activités telles que la broderie d'or et de soie. Les mains expertes des religieuses tissent ces fils précieux pour créer des ouvrages artisanaux, mais pas seulement... Les religieuses se consacrent également à la peinture, à l'écriture et à la formation. La naissance et l'esprit de Montevergine sont intimement liés à la figure emblématique de sa fondatrice, Soeur Eustochia, au siècle Smeralda Calafàto.Fille d'un riche marchand mamertin, Smeralda nait en 1434, année pendant laquelle la ville est frappée par la peste. Sa mère lui donne la vie dans une étable du quartier de la Santissima Annunziata, le jour du Jeudi Saint qui coïncide avec la fête de l'Annonciation.On dit que, dès son plus jeune âge, la beauté de Smeralda ne passe pas inaperçue. Smeralda, la bien-nommée puisque cela veut dire "Emeraude" en italien. On raconte qu'elle a posé pour le célèbre tableau "L'Annonciation" d'Antonello da Messina, chef de file de la peinture de la Renaissance sicilienne. A seulement 11 ans, Smeralda se trouve fiancée à un veuf. Deux ans plus tard, l'homme meurt, ce qui l'amène à méditer sur la brièveté de la vie. Alors qu'elle n'a pas encore 14 ans, la jeune fille décide d'entrer au couvent pour se consacrer à Dieu. Bien qu'elle soit rejetée par son père, auquel d'autres demandes de mariages juteux ont été faites, et bien que ses frères la menacent de brûler son couvent, rien ne l'écartera de son projet. Smeralda entre au monastère de Basicò sous le nom de Soeur Eustochia et y restera pendant plus de 10 ans. Aimant la pauvreté et déterminée dans ses convictions, elle estime que le monastère ne respecte pas suffisamment la règle de sainte Claire. Avec l'aide d'un riche parent, elle fonde alors le nouveau monastère de Montevergine. A sa mort, le 20 Janvier 1491, le couvent compte plus de 50 religieuses. Son monastère suivra le modèle de saint François et tissera des échanges culturels et spirituels avec d'autres monastères, formant ainsi un véritable réseau de religieuses-humanistes. Soeur Eustochia a été canonisée par le pape Jean-Paul II le 11 Juin 1988. Le corps de la Sainte, qui repose dans l'abside de l'église, est conservé dans un écrin de verre. Après plus de 500 ans de catastrophes naturelles et de vicissitudes, il est resté miraculeusement intact, offert à la vénération des fidèles qui viennent tous les 20 Janvier pour lui rendre hommage.
Retour haut de page