Messine >

Le Duomo Le Campanile La Fontane d'Orione

Version mobile
Espagnol English Italien

Le Duomo Le Campanile La Fontane d'Orione

La place Duomo de Messine se dévoile en un charmant mélange d'histoire, d'art, d'architecture, de génie, de dévotion et de mythe

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Nous voici sur la Place ! Reconstruite après les tremblements de terre de 1783 et 1908, le Dôme de Messine présente un intérêt particulier avec ses 92 mètres de longueur, son plan basilical et ses trois nefs. La cathédrale a été construite en 1120 sous le règne de Roger II.   En 1254, elle subit les ravages d'un premier incendie qui saccage les magnifiques boiseries du plafond. Quelques restes en sont conservés dans le Musée de Messine. Mais les dégâts les plus importants seront provoqués par le tremblement de terre de 1908 qui détruit quasiment toutes les oeuvres d'art et notamment l'Apostolat de Montorsoli datant de 1550 qui décorait les murs latéraux des nefs.Au centre de l'abside principale, on trouve le baldaquin de style baroque qui cache le portrait de la Madone de la Lettre, patronne de la ville et sur les murs la grande mosaïque du Rédempteur.
Comment alors ne pas visiter le trésor de la cathédrale ? C'est une collection de 400 oeuvres d'un intérêt historique et artistique certain qui ont été offertes par des rois, des évêques, des nobles et des gens du peuple en signe de foi, en remerciement de Dieu et en signe de leur dévotion à la Madone de la Lettre.   Revenons sur la place ... le campanile s'y dresse fièrement ! Situé sur le côté du Duomo, l'un des murs du campanile arbore un calendrier astronomique. Il abrite également une grande horloge astronomique inaugurée en 1933. Le mouvement de cette horloge a été réalisé à Strasbourg par les frères Ungerer.Des personnages animés (jusqu'à 64 automates en métal doré), constituent cette oeuvre extraordinaire de génie mécanique. Une véritable attraction populaire qui surprend tous les visiteurs.
De haut en bas en voici quelques uns à repérer : le lion, emblème de la province ; le coq ; les héroïnes mythiques de la ville, Dina et Clarenza ; quatre scènes bibliques (Noël, l'Épiphanie, la Résurrection, la Pentecôte) . Vous remarquerez aussi le personnage de la Mort qui agite sa faux au rythme des coups de l'horloge pendant que passent, lents et graves, un enfant, un adolescent, un adulte, une personne âgée ... qui représentent les âges de la vie. Rappelez-vous que la scène la plus spectaculaire du mécanisme se met en route à midi ! Ne la manquez pas!   En face de la tour de la cathédrale, se trouve la Fontaine d'Orion, une oeuvre de Giovanni Angelo Montorsoli, disciple de Michel-Ange. Bel exemple de l'élégance et de l'harmonie de la Renaissance, cette fontaine a été réalisée en 1551 pour marquer l'achèvement du premier aqueduc dans lequel les eaux des fleuves Bordonaro et Camaro furent dérivées et canalisées. La fontaine, posée sur un socle à 10 côtés, est constituée de 4 vasques recueillant l'eau versée par les amphores des statues qui représentent 4 fleuves : le Nil, le Tibre, l'Ebre et le Camaro. Cette fontaine, selon Francesco Maurolico, son concepteur, est dédiée à Orion, fils de Poséidon. La légende dit que c'est lui qui fonda la ville de Messine.
Retour haut de page