Messine >

L'église Annunziata dei Catalani

Version mobile
Espagnol English Italien

L'église Annunziata dei Catalani

Située dans le centre historique, cette église est le point de départ d'un parcours émouvant qui vous révélera tout sur la ville de Messine.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Si votre smartphone est équipé d'une boussole, il activera la réalité augmentée de l'application ; vous verrez ainsi apparaître sur votre écran tous les points d'intérêt mentionnés dans ce circuit.
Le point de départ de notre voyage à Messine est le centre historique et plus précisément l'Eglise Santissima Annunziata dei Catalani, située sur la place du même nom.
Mais avant de découvrir ce petit bijou, voici quelques informations sur la ville...
Messine doit son nom actuel au Roi Anassila, tyran de Reggio, qui y installe, au 5ème siècle avant Jésus-Christ, les réfugiés en provenance de la Messénie. Le premier nom de la ville, quoique d'origine grecque, est donné par les Siciliens qui la baptisent " Zancle " ou encore "faucille" à cause de la forme de son port.
Grâce à ce dernier et à son emplacement stratégique au plan commercial et militaire, la ville disputera à Palerme le rôle de capitale du Royaume de Sicile et sera ainsi pendant plusieurs siècles, la plus riche ville du sud de l'Italie, après Naples.Mais à 5h21 le 28 Décembre 1908, le tremblement de terre le plus dévastateur du 20ème siècle détruit toute la ville provoquant 60.000 décès. Aux incendies et aux décombres, succède un tsunami dévastateur qui balaye bâtiments, places et rues.Malgré tout, bon nombre des oeuvres et des monuments détruits seront reconstruits. Il est aujourd'hui possible de les voir grâce à la volonté et à la ténacité des habitants de Messine.
L'église des Catalans en est un bel exemple ! Rescapée des tremblements de terre et des guerres, elle a été édifiée sur les restes d'un temple païen antique dans la seconde moitié du 12ème siècle, sous Guillaume le Bon d'Altavilla. L'église est un véritable joyau, témoignage de l'art arabe, normand et byzantin en Sicile.
Sous la domination aragonaise, entre le 14ème et le 15ème siècle, elle a été cédée à la confrérie des Catalans et est devenue chapelle royale. A l'extérieur, au-dessus du portail central, on trouve le blason catalan en forme de losange.
Son plan à croix latine est à 3 nefs.
Admirez la partie absidiale de la structure d'origine ! Le transept est orné d'un dôme et d'arcatures aveugles soutenues par des colonnettes, le tout dans un jeu chromatique de motifs géométriques vifs et harmonieux.Au sous-sol, la crypte serpente sous le transept.L'intérieur de l'église, renferme encore les fonts baptismaux de 1705 ainsi qu'une table en marbre avec une inscription datant de 1504. Bien que le tremblement de terre 1908 l'ait endommagée, l'église des Catalans reste une preuve tangible de l'ancienne Messine. Restaurée entre 1926 et 1932 par Francesco Valenti et de nouveau en 1955 par Peter Lojacono, elle a retrouvé ses lignes originales à la fin des années 70. Regardez bien : le bâtiment est situé un peu en-dessous du niveau de la rue d'aujourd'hui ! A cause des décombres dus au tremblement de terre, la ville a été reconstruite quelques mètres plus haut mais l'église est restée à son niveau d'origine... La Santissima Annunziata dei Catalani résiste ainsi aux évolutions d'un des tissus urbains parmi les plus importants de la région méditerranéenne.
Retour haut de page