Mateship and Cobbers à Fromelles >

Pheasant Wood cemetery

Version mobile
English Néerlandais Deutsch

Pheasant Wood cemetery

Le nouveau cimetière inauguré en 2010, dernière demeure des soldats retrouvés au Bois du Faisan.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Envoyer par e-mail
Vite, les officiels s'avancent. La cérémonie va bientôt commencer.
C'est le fameux nouveau cimetière! Celui du bois du faisan. J'suis bête, j'avais pas fait le lien. Pourtant la presse en a tellement parlé.
pas des personnage
Et pour cause. La découverte des corps de Fromelles et leur identification ont bouleversé l'Angleterre. Et plus encore l'Australie où la bataille a marqué certaines familles d'une trace indélébile. Fait unique depuis la fin de la seconde guerre mondiale, la CWGC, l'organisme responsable de l'entretien des tombes du Commonwealth, a été naturellement désignée pour édifier ce nouveau cimetière militaire. Sa conception hexagonale s'inspire de la tradition des nécropoles du Commonwealth. Voyez, les carrés de sépultures et les rangées de pierres tombales convergent vers la croix du sacrifice.
Je me souviens maintenant d'avoir vu des images de son inauguration.
Oui. Une cérémonie émouvante. Le 19 juillet 2010. Près d'un siècle après la bataille, les disparus de Fromelles n'étaient plus perdus et allaient enfin reposer en paix. C'est ce qu'a déclaré le Duc de Kent. On a procédé à l'inhumation du dernier des 250 soldats exhumés qui restera inconnu. Il a été transporté du bois du faisan jusqu'à sa tombe, escorté par de très nombreuses personnalités : le prince Charles, la Gouverneure générale d'Australie, le chef de l'armée australienne et le secrétaire d'Etat Français à la Défense et aux Anciens combattants. Près de 6000 personnes ont assisté aux derniers honneurs, retransmis en direct par les télévisions anglaises et australiennes.
Les cobbers n'auront décidément jamais été abandonnés. Merci beaucoup pour toutes ces informations Monsieur Bayol. Elles vont être d'une grande utilité pour mon projet.
Vous serez des nôtres après la cérémonie?
J'ai bien peur que non. J'ai croisé une jeune australienne venue rendre hommage à son arrière-grand-père. Tout comme moi finalement. Je l'ai invitée à boire un verre. Je crois que je me suis fait une amie. Fromelles est décidément la ville de l'amitié franco-australienne.
Retour haut de page